1
start-ups

La scale-up UgenTec lève 7,5 millions d'euros

Image d'illustration ©AFP

Il s’agit de la première levée de fonds en série A pour la scale-up limbourgeoise et son logiciel d’analyse PCR en temps réel. UgenTec poursuit trois objectifs: consolider sa position de leader dans les diagnostics cliniques, ouvrir une agence aux Etats-Unis et étendre ses activités à de nouveaux secteurs.

UgenTec veut croître et accélérer sa croissance. La scale-up limbourgeoise qui a développé un logiciel qui automatise et normalise le diagnostic moléculaire à haut débit, vient de clôturer une levée de fonds en série A de 7,5 millions d’euros. Le financement a été réalisé avec les investisseurs du début comme Annie Vereecken et Herman Verrelst, Imec, Gemma Frisius Fund et la KU Leuven mais également par le fonds d’investissement LRM.

"Nous voulons capitaliser sur les succès obtenus en nous associant à des entreprises de diagnostic et des laboratoires. Cette levée de fonds va nous permettre de consolider notre position", explique Steven Verhoeven, CEO d’UgenTec. La société a mis au point le logiciel FastFinder, basé sur l’intelligence artificielle et le machine learning, qui aide les scientifiques et les entreprises de diagnostic à interpréter les données de PCR.

45
personnes
Basée à Hasselt, la scale-up emploie une trentaine d’employés et prévoit d’augmenter ses effectifs jusqu’à 45 personnes.

"L’analyse PCR (analyse d’amplification en chaîne par polymérase) est une méthode d’analyse ADN, facile et pas chère, largement utilisée dans des domaines comme l’infectiologie et l’oncologie où il y a de gros volumes à tester, commente Steven Verhoeven. Ces dernières années, de nombreux progrès ont été faits pour automatiser le process. Notre logiciel aide les scientifiques en bout de chaîne au moment d’interpréter les résultats. On parle ici d’un gain de temps de l’ordre de 80%."

Plus de partenariats

Fondée en 2014 par Tom Martens et Wouter Uten, la scale-up a entamé ces derniers mois des partenariats avec des sociétés de diagnostic moléculaire. C’est le cas notamment avec la société cotée MDxHealth, connue pour ses tests de détection des cancers urologiques. Cet accord vient s’ajouter à d’autres partenariats avec des sociétés comme R-Biopharm ou Fast Track Diagnostics.

"Il est clair que notre croissance future dépendra de ces partenariats avec d’autres entreprises de diagnostic moléculaire", concède Steven Verhoeven qui vise également les fabricants d’équipements PCR et robotiques.

Nouveaux secteurs

Le nouvel apport pourrait également permettre à UgenTec d’étendre l’utilisation de son logiciel à de nouveaux secteurs. "Dans l’agriculture, les tests PCR sont utilisés pour vérifier la qualité des semences ou lorsqu’on introduit une nouvelle variété de graines, par exemple, note Steven Verhoeven. Ils sont également utilisés dans les secteurs de la santé animale ou de la sécurité alimentaire."

Une agence aux Etats-Unis

Enfin, la scale-up, qui prévoit d’engager de nouveaux profils dans les mois à venir, souhaite ouvrir une agence aux Etats-Unis. "La majorité de nos clients sont en Europe et certains ont des activités aux Etats-Unis. Mais nous souhaitons y augmenter notre présence", déclare Steven Verhoeven. UgenTec, qui distribue son logiciel sur le modèle Saas, ne craint pas la concurrence et estime pouvoir déployer facilement à l’international son modèle économique. "D’un point de vue technologique, nous avons une plateforme unique", conclut fièrement Steven Verhoeven.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content