Publicité

La SFPI, SRIW et Vesalius remettent au pot de NCardia

L'activité de NCardia est issue de recherches sur les cellules souches menées à l'Université de Leyde aux Pays-Bas. ©Kristof Vadino

La biotech basée à Gosselies et spécialisée dans la recréation de cellules souches composant le muscle cardiaque se voit renflouée de 3 millions d'euros.

La biotech belgo-néerlandaise NCardia Holding a une nouvelle fois augmenté son capital. Quatre de ses actionnaires ont souscrit aux nouvelles actions pour 3 millions d'euros, dont un tiers en capital social et deux tiers en prime d'émission. Ce sont le holding public wallon SRIW, son équivalent fédéral la SFPI, le fonds d'investissement belgo-luxembourgeois Vesalius BioCapital et la société Sino-German Beta Holding Co (établie aux Iles Caïmans) qui ont contribué à la levée de fonds. Les autres actionnaires s'en sont abstenus: il s'agit notamment du fonds wallon Epimède, du fonds néerlandais Innovation Quarter et du fonds européen FCR 2020. Ces trois derniers avaient pourtant participé à la précédente opération du genre, lorsque, fin 2019, NCardia avait récolté 5 millions d'euros d'argent frais.

3
millions d'euros
La biotech a augmenté son capital social de 1 million et sa prime d'émission de 2 millions auprès de quatre de ses actionnaires institutionnels.

Basée sur le Biopark de Gosselies, NCardia, qui s'appelait à ses débuts en 2014 Pluriomics, a mis au point un procédé original permettant de recréer les cellules souches composant le muscle cardiaque. Ces "cardiomyocites" peuvent ensuite servir à tester les nouveaux candidats médicaments, ce qui permet d'éviter de recourir aux tests sur des animaux. L'entreprise avait entamé, avant le déclenchement de la crise pandémique, la phase de commercialisation de ses cellules souches, pour différentes thérapies candidates.

Peu impactée en début de crise

La nouvelle récolte de fonds "a pour objectif de soutenir le développement de NCardia", nous a répondu un des actionnaires en ajoutant que la société diffuserait des informations "dans les prochaines semaines". "Cette opération a été faite pour fournir du cash à l'entreprise jusqu'à la fin de l'an prochain pour préparer un plus large tour de financement qui devrait être parachevé à la fin de l'année", nous a précisé la direction.

"Cette augmentation de capital a pour objectif de soutenir le développement de NCardia."
Un actionnaire de la biotech

La biotech n'a pas encore déposé ses comptes 2020. La précédente augmentation de capital avait pour but de reconstituer ses fonds propres après la mésaventure qu'avait connue la société en Allemagne, où l'acquisition de la firme Axiogenesis AG, également spécialisée dans les produits et services au départ de cellules souches, avait tourné à une petite catastrophe financière (une réduction de valeur de 12 millions d'euros et l'abandon de créances pour 8 millions). Depuis, la page avait été tournée.

Le holding a fondé une nouvelle filiale opérationnelle le 6 janvier 2020, sobrement baptisée NCardia Belgium.

Dans ses comptes 2019, au chapitre des événements postérieurs à la clôture des comptes, la direction de NCardia Holding avait indiqué que le début de la crise du coronavirus n'avait que des conséquences limitées pour l'entreprise, tout en évoquant "un impact incertain" sur "ses activités commerciales dans un avenir proche". On notera aussi que le holding a fondé une nouvelle filiale opérationnelle le 6 janvier 2020, sobrement baptisée NCardia Belgium.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés