La start-up BioStrand lève deux millions pour améliorer les analyses génétiques

La technologie de BioStrand rendra les analyses génétiques plus accessibles et plus précises. ©Reuters

La technologie mise au point par la start-up flamande entend stimuler l’innovation dans les secteurs de la médecine de précision, de la biotechnologie et de l’agriculture.

La jeune start-up belge BioStrand vient de lever deux millions d’euros auprès du fonds d’investissement K&E de Koen Quaghebeur et Els Paesmans, des moyens financiers qui vont lui permettre de commercialiser sa technologie révolutionnaire d’analyse des données génétiques.

BioStrand a été créée à Hamont-Achel (dans le Limbourg) en février 2019 à l’initiative de Dirk van Hyfte et de son épouse Ingrid Brands. Ces deux docteurs ont développé une technologie permettant de détecter les analogies et les variations génétiques (ADN, ARN et protéines). Cette méthodologie novatrice, d’un niveau de précision inégalé, est susceptible de favoriser l’innovation dans les secteurs de la médecine de précision, du développement pharmacologique et de l’agriculture.

Des informations 3D

Cette technique permet notamment d’intégrer automatiquement des informations 3D dans les analyses, ce qui révolutionne la détection des séquences et des profils déterminants pour comprendre les maladies et les processus biologiques. "Cette levée de fonds va nous permettre d’élargir notre équipe de développement et de passer à la production industrielle de nos solutions, cet été", a indiqué Ingrid Brands, qui a précisé que des tests étaient déjà menés en collaboration avec différents universités et départements de recherche.

"Cette levée de fonds va nous permettre d’élargir notre équipe de développement."
Ingrid Brands
Cofondatrice de BioStrand

Dirk van Hyfte est un entrepreneur qui n’en est pas à son premier coup d’essai. En 2011, il avait vendu son entreprise i.Know et sa technologie rendant accessibles de grands volumes de données non structurées à l’américain InterSystems, un producteur de systèmes de bases de données.

Protection des cultures

Koen Quaghebeur et Els Paesmans, du fonds K&E, sont pour leur part les fondateurs de la société Globachem, une entreprise familiale internationale active dans le secteur de la protection des cultures. Globachem s’efforce d’aider les agriculteurs et les horticulteurs à optimiser leur production en développant et en commercialisant à l’échelle internationale un large éventail de produits phytosanitaires génériques et novateurs.

Deux nouveaux membres feront aussi leur apparition au sein du Conseil d’administration de BioStrand: Dirk Witters et Stijn Bijnens. Ce dernier est le CEO du groupe IT international Cegeka et, jusqu’à il y a peu, il était aussi le CEO de la société d’investissement LRM, qui joue un rôle crucial dans le développement de la croissance économique de la province du Limbourg. Dirk Witters, quant à lui, a fait carrière dans les services bancaires d’investissement et de financement du KBC Group.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés