Le Belge Moncef Slaoui prend la tête d'une nouvelle biotech

"Je suis aussi excité par Centessa que par l'opération Warp Speed." ©Erin Scott

Le Belge Moncef Slaoui, ex-directeur du programme américain de développement du vaccin anti-Covid sous l'administration Trump, rejoint la toute nouvelle biotech Centessa Pharmaceuticals.

Après plus de trente ans chez GlaxoSmithKline (GSK) en Belgique et aux États-Unis et un poste à la tête de l'opération américaine Warp Speed, c'est dans le secteur privé que le Belge d'origine marocaine Moncef Slaoui prendra fonction. Il vient de décrocher le poste de directeur scientifique de Centessa Pharmaceutical, la coalition de dix start-ups actives dans la biotechnologie.

Réunies par la société d'investissement britannique Medicxi, les dix filiales se concentrent sur des traitements destinés aux patients atteints d'hémophilie, de cancer et de maladies rénales, entre autres. Centessa bénéficiera d'un montant de départ de 250 millions de dollars, récoltés lors d'une levée de fonds.

Retour chez Medicxi

Loin d'être le premier appel du pied de Medicxi au scientifique belge, ils sont associés dans l'aide aux entreprises pharmaceutiques en phase de démarrage depuis 2017. C'est donc un nouveau défi pour Moncef Slaoui qui assurera la supervision et le conseil des programmes de développement de médicaments de Centessa.

"Je suis aussi excité par Centessa que par l'opération Warp Speed."
Moncef Slaoui
Directeur scientifique de Centessa

À la demande de Joe Biden, Moncef Slaoui avait démissionné mi-janvier de son poste de directeur scientifique de l'opération Warp Speed, le programme américain de développement de traitements anti-Covid.

"Je suis aussi excité par Centessa que par l'opération Warp Speed", a confié le Belge à Bloomberg. Il estime que l'approche centralisée de Centessa est similaire à celle du gouvernement américain.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés