Publicité
Publicité

Le parlement grec renvoie l'affaire Novartis devant la justice

Novartis est soupçonné d'avoir versé entre 2006 et 2015 des pots-de-vin à des responsables poliltiques pour acquérir une position dominante sur le marché grec.