Le réseau de parapharmacies iU est à vendre

©rv

Rattrapé par la crise du Coronavirus, le réseau de 18 parapharmacies est à vendre. Un mandataire de justice a été nommé à cet effet.

Il y a deux semaines, nous apprenions que le réseau des 18 parapharmacies iU avait dû se mettre à l'abri de ses créanciers par le bias de la procédure en réorganisation judiciaire (PRJ). Depuis, on a appris que le tribunal de l'entreprise francophone de Bruxelles a nommé l'avocate Emanuelle Bouillon (Janson) comme mandataire de justice, à charge pour cette dernière de trouver un repreneur pour les dix-huits points de vente (4 à Bruxelles, 4 en Flandre, 9 en Wallonie et 1 au Grand-Duché de Luxembourg). La plupart d'entre eux sont situés dans des centres commerciaux.

"Pour iU, qui a toujours été sous la houlette de Multipharma, il a fallu créer une autonomie informatique, comptable et au niveau des ressources humaines."
Emmanuelle Bouillon
Mandataire de justice en charge de la vente de iU

Obstacles structurels et conjoncturels

Le moins que l'on puisse dire est que les actuels actionnaires de iU ont joué de malchance. En effet, en mars 2019, soucieuse de se recentrer sur son activité de pharma pure, la chaîne Multipharma a vendu sa branche iU à des investisseurs français. "Pour iU, qui a toujours été sous la houlette de Multipharma, il a fallu créer une autonomie informatique, comptable et au niveau des ressources humaines", nous a expliqué Emmanuelle Bouillon, chargée de la vente.

Cette nouvelle façon de faire a poussé les nouveaux actionnaires, Jean-François Mallinjoud et Thomas Parias, des hommes d'affaires français, à consentir d'importants investissements qui auraient dû être couverts par le chiffre d'affaires de l'année 2020 et permettre ainsi de lancer le groupe sur ses nouveaux rails. "Mais la Covid-19 est passée par là et les points de vente sont restés fermés pendant trois mois", a encore précisé la mandataire de justice qui bénéficie d'un délai de trois mois - jusqu'au 31 décembre - pour mener sa mission à bien.

Concurrence et fréquentation en berne

Les magasins ont progressivement rouvert dès que la situation l'a permis dans le courant du mois de mai, mais la fréquentation des centres commerciaux n'était pas au rendez-vous et les faibles chiffres d'affaire des points de vente ouverts n'ont pas permis de récupérer les investissements. "Parallèlement à cela, il faut se rendre compte que le groupe a été confronté à une concurrence de plus en plus importante dans le secteur de la parapharmacie", a encore précisé Emmanuelle Bouillon, sachant que iU faisait, au départ, office de pionnier en la matière.

Contacté mercredi matin, Yvan Verougstraete, le CEO de Medi-Market, principal concurrent de iU a expliqué qu'il regardait le dossier tout en précisant que Medi-Market est présent dans bon nombre de centres commerciaux où se trouvent des points de vente iU.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés