Le traitement anti-Covid d'Exevir proche des essais cliniques

Le produit phare d'Exevir est basé sur des anticorps à domaine unique dérivés du lama. ©Dries Luyten

Le traitement des coronavirus au départ d'anticorps de lama développé par ExeVir serait efficace aussi contre les variants du coronavirus.

La biotech belge ExeVir va bientôt entamer les essais cliniques sur le XVR011, son projet de traitement d'anticorps à domaine unique offrant une protection contre le Covid-19 et les variants du nouveau coronavirus.

23 millions
d'euros
ExeVir Bio a levé l'an dernier plus de 23 millions d'euros auprès d'un groupe d'investisseurs renommés.

La spin-off du VIB (Institut flamand de biotechnologie) se déclare confiante dans le potentiel de son candidat médicament. Plusieurs chercheurs du VIB viennent de publier une étude aux résultats encourageants dans bioRxiv, le service de publication de "préprints" qui permet de mettre immédiatement ses découvertes à la disposition de la communauté scientifique.

L'anticorps dérivé du lama pour le traitement potentiel et la prévention du Covid-19 "présente une très puissante activité de neutralisation virale, une protection contre les infections au SARS-CoV-2 et un développement limité de l'atteinte alvéolaire sur des modèles in vivo de souris et de hamsters", souligne Exevir dans un communiqué. L'étude montre aussi que les mutations des nouveaux variants n'impactent pas l'effet neutralisant du traitement.

"Grâce au soutien d'UCB (...), nous sommes prêts à commencer très prochainement les essais cliniques sur le XVR011."
Nico Callewaert
directeur scientifique, VIB

Travail interdisciplinaire

"Le travail interdisciplinaire de la VIB, ExeVir, UCB, le Rega Institute et nos nombreux collaborateurs nous ont permis de faire des progrès extrêmement rapidement et de préparer le terrain pour le développement clinique du XVR011 comme traitement et prévention potentiel du Covid-19", souligne le professeur Nico Callewaert, directeur scientifique du VIB-U Gent Center for Medical Biotechnology. "Grâce au soutien d'UCB, en matière de formulation et de fabrication, nous sommes prêts à commencer très prochainement les essais cliniques sur le XVR011."

ExeVir Bio a levé l'an dernier plus de 23 millions d'euros auprès d'un groupe d'investisseurs renommés parmi lesquels Fund+, le VIB, UCB Ventures, la SFPI et V-Bio.

La jeune pousse utilise sa plateforme technologique de nanocorps pour développer des traitements antiviraux offrant une large protection contre les infections virales. Elle cible actuellement le Covid-19 et les coronavirus dans leur ensemble.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés