Les 3 bonnes nouvelles d'IBA

Olivier Legrain, le CEO d'IBA. ©Dieter Telemans

"L’année démarre très bien pour IBA grâce à un bon taux de conversion des revenus en protonthérapie, un retour à la croissance pour dosimétrie et un impact positif des revenus stables des contrats de service et maintenance": comme le soulignent les propos du CEO Olivier Legrain, IBA a bien commencé l'année.

Trois bonnes nouvelles dans le trading update d'IBA . La société néolouvaniste y explique que ses revenus ont augmenté de près de 27% au 1er trimestre, que son carnet de commandes atteint un niveau records et que son activité Dosimétrie a renoué avec la croissance.

  1. Le chiffre d'affaires atteint 58,6 millions d'euros.
  2. Le carnet de commandes contient des demandes pour 278,8 millions d'euros, sans compter le contrat signé en avril avec le centre médical universitaire de Groningen. IBA travaille en outre sur des appels d'offres et opportunités que la société estime à 1 milliard d'euros, vu la demande internationale pour ses deux offres, ProteusOne et ProteusPlus.
  3.  Du côté des activités, les revenus des services de protonthérapie progressent de 17,5% à 11,4 millions. Le segment "protonthérapie et autres accélérateurs" affiche des ventes de de 44 millions, contre 33 millions d'euros un an plus tôt. Les revenus pour la dosimétrie gagnent 11,4% à 14,7 millions. IBA se réjouit de cette croissance à deux chiffres.


"Avec le plus haut carnet de commandes jamais enregistré en Protonthérapie et Autres Accélérateurs, l’accord de collaboration avec Toshiba sur ProteusONE et la finalisation du contrat avec l’UMCG, IBA est en bonne voie pour réaliser une bonne année 2015 et concrétiser sa guidance", se réjouit le CEO Olivier Legrain.

De fait, côté perspectives, IBA maintient ce qui avait été annoncé: croissance annuelle moyenne des revenus supérieure à 10% entre 2015 et 2018, bénéfice d'exploitation stabilisé à 10 % en 2015 et gagnant 1 % par an jusqu'en 2018, une dette nette limitée.

Pour le dividende, IBA envisage un taux de distribution de dividende de 20% en 2015 sur base de ses résultats 2014. Et "si les conditions du marché perdurent, IBA envisage même à l’avenir d’augmenter progressivement le taux de distribution jusqu’à 30%".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés