Les démêlés judiciaires de François Fornieri épargnent Mithra

L'image de Mithra est désormais incarnée par Léon Van Rompay. ©BELGA

Pour les investisseurs, qui ont tourné la page Fornieri, la société liégeoise continuera à vivre une très grande année, marquée par l'arrivée de la pilule Estelle sur le marché.

Quelles conséquences la nouvelle inculpation cette semaine de François Fornieri peut-elle avoir sur Mithra, la société qu'il dirigeait encore il y a quelques mois? Réponse: un impact faible, voire inexistant, du moins à ce stade.

Déjà inculpé et placé sous mandat d'arrêt avant d'être libéré dans le cadre du dossier Nethys, le fondateur et actionnaire principal de la société biopharmaceutique cotée Mithra, a été inculpé mercredi de faits de délit d'initié, en même temps que Samuel Di Giovanni, le CEO de l'agence de gardiennage Protection Unit.

Pas de comparaison

Premier constat: mercredi, à la Bourse de Bruxelles, l’action Mithra a certes clôturé sur un repli de 2,64% à 24 euros. Mais rien de comparable avec les événements de fin janvier, quand le cours avait chuté de 9% en début de séance, avant il est vrai de réduire ses pertes, lorsque l'homme d'affaires liégeois avait été remplacé à la tête de Mithra par le CFO Christophe Maréchal, puis par l’entrepreneur flamand Léon Van Rompay.

"Pour les investisseurs, il s'agit d'un non-événement."
Benoit Mathieu
Investor Relations Officer chez Mithra

Signe du sang-froid apparent des investisseurs, le titre est reparti à la hausse ce jeudi. "Pour les investisseurs, il s'agit d'un non-événement" a commenté Benoit Mathieu, Investor Relations Officer (IRO) chez Mithra. "François Fornieri n'exerce plus de fonctions opérationnelles dans la société et siège juste encore au conseil d'administration. La nouvelle n'a d'ailleurs suscité aucune réaction des analystes" précise Benoit Mathieu.

Un seul d'entre eux a sorti une note, mais pour dire que les ennuis judiciaires de François Fornieri n'avaient pas affecté les activités de Mithra et qu'il maintenait son objectif du cours de l'action à 40 euros. Pas vraiment le signe d'une défiance donc.

L'arrivée d'Estelle

Si un pare-feu semble s'installer entre les ennuis judiciaires de François Fornieri et Mithra, c'est que la société liégeoise spécialisée dans la santé féminine continue à vivre une très grande année, marquée par l'arrivée de la pilule Estelle sur le marché. Mithra a reçu ces dernières semaines l'approbation de la Food and Drug Administration pour le lancement de sa pilule contraceptive aux États-Unis. Elle avait décroché la même autorisation peu avant au Canada et attend l’autorisation de mise sur le marché dans l’ensemble des pays de l’Union européenne pour la fin du deuxième trimestre.  Pas mal pour une société qui, il y a encore quelques années, distribuait des produits génériques fabriqués par des sous-traitants.

Mais ce n'est pas tout. L’œstrogène naturel estétrol, qui est à la base de la pilule Estelle, est également le principe actif de deux autres produits candidats en cours de développement: le Donesta, contre les effets néfastes de la ménopause, et le PeriNesta, pour la périménopause. Pour le Donesta, qui est toujours en essais cliniques de phase 3, Mithra entend signer un deal global majeur avec un grand groupe pharmaceutique.  Là aussi, les investisseurs semblent convaincus de la pertinence de ce produit, dont le potentiel commercial est probablement supérieur à celui de la pilule Estelle. Véritable plateforme, l'estétrol est même testé en possible traitement d'appoint contre le coronavirus.

Solidement reprise en main par Léon Van Rompay, Mithra a des moyens financiers confortables.

Désormais solidement reprise en main par Léon Van Rompay, Mithra a par ailleurs des moyens financiers confortables et un nouveau conseil d’administration renforcé. Son usine de Flémalle attend une prochaine approbation de l’agence fédérale pour le médicament (AFMPS) qui lui permettrait de procéder au remplissage de millions de doses de vaccins contre le covid. Autant d'éléments qui semblent avoir persuadé les investisseurs que la société ira de l'avant, avec ou sans François Fornieri.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés