Publicité
Publicité

Les deux prochains catalyseurs boursiers de Biocartis

Herman Verrelst, le nouveau CEO de Biocartis. ©Wim Kempenaers

Lundi, Biocartis a été saluée en Bourse après l'annonce du lancement de deux tests de biopsie liquide visant le cancer colorectal. Voici la suite du calendrier à court terme de la biotech.

Lundi, l’action de Biocartis a grimpé de 5% et est repassée au dessus de son prix d’IPO ce qui ne lui était plus arrivé depuis longtemps.

Un gain qui a profité au gagnant hebdomadaire de notre concours boursier, AllWeather qui a intégré la valeur au sein de son portefeuille.

Publicité

Biocartis est une biotech en phase avancée puisqu’elle commercialise déjà certains de ses produits. A partir de sa plate-forme Idylla dont elle espère vendre 640 exemplaires d’ici la fin de l’année, il est possible pour les laboratoires et les hôpitaux de diagnostiquer rapidement certaines maladies via des cartouches appropriées, cartouches de test qu'elle conçoit et commercialise.

Hier, cette société qui pèse plus de 600 millions d’euros en Bourse a annoncé l’obtention de la certification européenne pour deux de ses tests de biopsie liquide. Ils servent à détecter les mutations RAS et BRAF chez des patients atteints de cancer colorectal métastasique. Ces tests qui ont été développés par Biocartis en collaboration avec Merck KGaA seront commercialisés par les deux sociétés.

Comme le précisent des analystes de KBC, il s’agissait là du dernier "milestone" important que Biocartis devait achever avant de l’année.

Cancer du poumon et USA

Pour les mois à venir, le nouveau CEO de la société, Herman Verrelst aura essentiellement deux fers sur le feu, autant de catalyseurs pour la valeur cotée à la Bourse de Bruxelles.

"Au début de l’année, nous comptons lancer en 'research use only' un test de biopsie liquide pour le cancer du poumon" nous a expliqué Renate Degrave, la porte-parole de la biotech. Un test réalisé à partir de tissu tumoral visant cette maladie a déjà été lancé en 2017.

Publicité

Et puis, Biocartis entend poursuivre le déploiement de ses activités aux Etats-Unis où elle est présente depuis le second semestre de cette année via sa filiale Biocartis Inc. La commercialisation de son mini-labo Idylla et de cartouches de diagnostic moléculaire a débuté en septembre dernier via un partenariat stratégique avec Thermo Fischer Scientific.

La biotech qui, fin septembre 2017, disposait d’une trésorerie de 56 millions d’euros fait l’unanimité auprès des analystes financiers qui la suivent. Ils sont quatre, selon Bloomberg, et tous les quatre à l’achat. L’objectif de cours moyen est de 16,38 euros avec un plus haut de 17 euros (Degroof Petercam) et un plus bas de 16 euros.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.