M80 sonne l'heure de la consolidation dans les compléments alimentaires

Jusqu'ici, le marché du façonnage de compléments alimentaires était peuplé de champions nationaux. ©Phanie

Sous la houlette du fonds de private equity bruxellois, la PME nantaise Strapharm va fusionner avec son homologue hennuyer Hedelab. Une première opération avant d'autres.

Fin 2019, le jeune fonds de private equity bruxellois M80 prenait une participation majoritaire dans la PME nantaise Strapharm. L'objectif était simple: utiliser l'assise de l'un des leaders français dans la fabrication de compléments alimentaires pour initier une vague de consolidation européenne dans un marché peuplé jusqu'ici de champions nationaux.

1.400
formules
Hedelab a commercialisé plus de 1.400 formules de compléments alimentaires au cours des 10 dernières années.

Un premier partenaire vient d'être trouvé, a-t-on appris. La société hennuyère Hedelab va en effet fusionner avec son homologue hexagonal. Christian Gervais et Thierry Deschamps, tous deux actionnaires majoritaires depuis 2010 de l'entreprise installée à Ghlin, réinvestiront dans le groupe à voir le jour.

Fondée en 1974 sous le nom d'Hedephar, Hedelab offre une gamme de services complète allant de la formulation à l'approvisionnement en ingrédients en passant par le conditionnement, l’accompagnement réglementaire ou encore l’aide pour la mise sur le marché de compléments alimentaires. Reconnue pour ses capacités d'innovation et son savoir-faire – notamment dans la production des probiotiques –, la société a commercialisé plus de 1.400 formules au cours des 10 dernières années.

"Les marques ne veulent plus de simples manufacturiers. Elles cherchent une approche tout-en-un."
Laurent Catry
Associé chez M80

La complémentarité entre les deux sociétés est autant à trouver côté clientèle – l'une des deux étant plutôt axée distribution, l'autre plutôt pharma – et géographique, que côté produit. De même, l'opération permettra à Strapharm "de désormais proposer une approche tout-en-un ('one-stop shop', NDLR) dont les marques sont en demande aujourd'hui; elles ne veulent plus de simples manufacturiers (dits "CMO", dans le jargon)", évoque Laurent Catry, associé chez M80.

Fondée en 1987, Strapharm réalise de l'ordre de 9 millions d'euros de chiffre d’affaires pour quelque 45 collaborateurs. De son côté, Hedelab présente "à peu près la même taille", indique-t-on du côté de M80.

Timing opportun

Du reste, cette opération n'est qu'"une première étape, souligne Laurent Catry. Notre ambition est, en effet, de créer un leader européen du façonnage des compléments alimentaires. Nous pensons que le timing est bon. On va dès lors poursuivre notre stratégie d'expansion".

"Notre ambition est de créer un leader européen des compléments alimentaires."
Laurent Catry

Peu connu du grand public, M80 a été créé fin 2018 par des anciens de la Gimv aux côtés du serial entrepreneur José Zurstrassen. Le fonds a comme stratégie d’investir entre 10 et 40 millions d’euros par transaction. Strapharm fait partie de ses six participations actuelles, au même titre que le Pain Quotidien (restauration), Theuma (fabrication de portes en bois), Gandi.net (enregistrements de noms de domaines), Eurodommages (courtier en assurances) et Spantech (structures temporaires de grande capacité telles que des chapiteaux).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés