Marc Coucke cherche à sortir de son "mini-Omega Pharma"

L'homme d'affaires flamand Marc Coucke détient 80% des actions de Ceres Pharma. ©BELGA

Marc Coucke veut se défaire de Ceres Pharma. Il pourrait vendre la société, l'engager dans une fusion ou la céder à une SPAC, ce n'est pas encore déterminé.

L'homme d'affaires flamand Marc Coucke prépare sa sortie de Ceres Pharma, surnommé son "mini-Omega Pharma". Il a engagé la banque d'investissement Rothschild pour ce faire. Le processus en est encore à ses débuts. Il peut s'agir d'une vente (partielle), d'une fusion ou d'une reprise de l'entreprise par une société de chèques en blanc (SPAC), un nouveau phénomène qui gagne en popularité.

10 millions
d'euros
Ceres Pharma devrait atteindre un ebitda de 10 millions d'euros cette année.

Ceres Pharma a été créée en 2017 par la fusion de Pharco Innovations, Calxx Laboratories, Primrose Pharma et Etixx. La société se concentre sur les médicaments sans ordonnance et est considérée comme le successeur à petite échelle d'Omega Pharma, l'entreprise que Marc Coucke avait fondée en 1987 et vendue il y a six ans.

L'homme d'affaires détient 80% des actions de Ceres Pharma, et l'ancien directeur d'Omega Pharma, Mario Debel, détient les 20% restants.

Champ d'action

Le portefeuille de Ceres comprend des marques de nutrition sportive, de soins de la peau, de sprays nasaux ou de bas de contention. Depuis sa création, Ceres Pharma a déjà réalisé plusieurs acquisitions en Europe de l’Est. Elle a aussi acquis la force de vente de Mithra pour les médicaments génériques féminins en Belgique et au Luxembourg.

Marc Coucke travaille également sur l'introduction en bourse d'Ekopak.

Ceres Pharma devrait atteindre 50 millions d'euros de chiffre d'affaires et se dirige cette année vers un résultat brut d'exploitation (ebitda) de près de 10 millions d'euros. En termes nets, il est encore très déficitaire.

L'avenir d'Ekopak

Ceres Pharma n'est pas le seul dossier sur lequel Marc Coucke travaille. L'ancien propriétaire d'Omega Pharma travaille également sur l'introduction en bourse d'Ekopak. Cette entreprise est spécialisée dans la conservation et le recyclage de l'eau dans les entreprises. Elle vise à réduire leurs factures d'eau en se concentrant sur l'économie, la réutilisation et le recyclage de l'eau.

Selon nos informations, cette opération consisterait en la vente d'actions nouvelles à des investisseurs institutionnels. On s’attend à une forte valorisation. Marc Coucke détient 49% des actions d'Ekopak. Le reste est entre les mains du PDG Pieter Loose.

L'empire Coucke

Ceres Pharma et Ekopak font partie du portefeuille d'Alychlo, véhicule d'investissement familial de Marc Coucke, tout comme le RSC Anderlecht (64%), le parc animalier Pairi Daiza (30%), l'exploitant des domaines skiables indoor Snowworld (90%), le producteur de médicaments pour animaux Animalcare et le groupe de construction Versluys. Marc Coucke détient la moitié des actions du groupe de son ami et associé Bart Versluys.

Le portefeuille coté de Marc Coucke comprend Mithra, Fagron, Smartphoto, Lotus Bakeries et les sociétés immobilières VGP, Immobel et Xior. Marc Coucke détient également des actions dans plusieurs fonds d'investissement et de capital-risque, notamment Waterland, Smartfin et Volta Ventures.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés