Marc Coucke quitte le conseil d'administration de Mithra

Marc Coucke (à gauche de François Fornieri) reste actionnaire de Mithra même s'il en quitte le conseil d'administration. ©BELGA

Mithra a décidé de procéder à un renouvellement de son conseil d'administration. Marc Coucke sera remplacé par Ajit Shetti à la présidence. Jean Stéphenne pourrait rejoindre le conseil à la mi-2021.

On le sait Mithra, se trouve aux portes de la commercialisation potentielle de son produit phare, la pilule contraceptive Estelle.

Pour appuyer et accélérer l’essor de cette évolution, la société spécialisée dans la santé féminine a décidé de renouveler son conseil d’administration. Surprise: Marc Coucke quitte le conseil et sa présidence, mais reste actionnaire.

Ajit Shetty, qui a déjà occupé une fonction similaire chez Janssen Pharmaceutica et a dirigé la chaîne d'approvisionnement mondiale de Johnson & Johnson, le remplacera à la tête du conseil d'administration.

Autre arrivée de taille: Jean Stéphenne, ex-CEO de GSK Biologicals, devrait venir ajouter son expertise dès mi-2021 en fonction de sa mission actuelle prioritaire chez CureVac. Stéphenne avait déjà été administrateur d'Utéron dans le passé.

Conseil réduit

Par le biais de ce renouvellement, Mithra se dotera de nouveaux profils dont l’expertise et la compétence dans les secteurs pharma et financier contribueront à assurer la qualité et la pertinence des orientations prises en matière de commercialisation de ses produits, souligne la société dans un communiqué.

La société pharma, fondée par Jean-Michel Foidart et François Fornieri en 1999, arrive aux portes de la commercialisation de ses premiers produits MyRing et Estelle au premier trimestre de l'année prochaine, et adopte une nouvelle vision stratégique. Une vision qui passe donc par un renforcement des compétences au sein du conseil d'administration. "C'est effectivement des personnalités fortes dans le secteur avec des connaissances qui pourront amener une réelle plus-value à l'entreprise", reconnaît un proche du Conseil.

François Fornieri abonde évidemment dans le même sens. Dans cette perspective, les derniers mandats d'administrateurs avaient été limités à une durée de 2 ans, arrivant à échéance en 2020. "Nous allons devoir trouver des géants du secteur pour conclure des licences pour nos produits. Il faut donc des profils qui ont des relais dans le monde pharmaceutique. Ajit Shetty est de ceux-là", assure le patron liégeois.

"Lors d'une mission économique, le Prince Philippe m'avait invité lors d'une réunion en petit comité avec Ajit Shetty qui était alors le CEO de Johnson & Johnson. Nous avons gardé le contact."
François Fornieri
CEO de Mithra

Les deux hommes avaient été présentés par le Roi Philipe, alors Prince, lors d'une mission économique aux États-Unis, il y a juste 10 ans. "J'ai souvent accompagné ces missions et en 2011, le Prince Philippe m'avait invité lors d'une réunion en plus petit comité avec Ajit Shetty qui était alors le CEO de Johnson & Johnson", se souvient Fornieri. Les deux hommes se sont recroisés à plusieurs reprises par la suite et ont gardé le contact. "Ajit dispose d'un carnet d'adresses réellement impressionnant", reconnaît Fornieri.

Le nouveau conseil se démarquera, en outre, par un plus grand nombre d’administrateurs indépendants. "C'était une recommandation précise du conseil d'administration sortant que de trouver le plus grand nombre d'administrateurs indépendants possibles. C'est aussi un gage que l'on donne aux marchés", affirme Fornieri. "Et nous avons fait fi des équilibres entre actionnaires au sein du Conseil", affirme encore Fornieri.

Sur les 9 membres du nouveau conseil d'administration, cinq sont étiquetés comme indépendants. Outre Gaëtan Servais, qui reste le représentant de Noshaq qui détient plus de 12% du capital et Fornieri en tant que CEO et actionnaire majoritaire, aucun administrateur n'est officiellement représentant de Marc Coucke.

Hyloris et ING

Jusqu’à la tenue d’une assemblée extraordinaire, qui sera chargée d’approuver cette proposition de renouvellement du conseil d’administration, c’est Patricia van Dijck qui en assumera la présidence ad interim.

Parmi les futurs nouveaux administrateurs, on relèvera les noms de Stijn Van Rompay, CEO de la société pharma Hyloris, et d'Eric Van Den Eynde, CEO sortant d’ING Belgique. "C'est aussi un gage à nos actionnaires minoritaires. Eric Van Den Eynde sera un pilier du Comité d'audit, un organe très important dans notre gouvernance", fait encore remarquer Fornieri.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés