Merck souffle le chaud et le froid

©BLOOMBERG NEWS

Merck relève son objectif de bénéfice d'exploitation brut pour 2010 en raison d'une baisse des coûts dans la division pharmacie. Mais il revoit certains objectifs en baisse après son acquisition du chimiste Millipore en juillet.

Le groupe pharmaceutique Merck KGaA a publié un bénéfice en hausse, et nettement supérieur au consensus, pour le troisième trimestre. Son bénéfice d'exploitation ressort en hausse de 64% au troisième trimestre, à 363,5 millions d'euros, alors que les analystes attendaient en moyenne 331 millions. Son bénéfice net a atteint 210,8 millions d'euros (+40,6%), là où les analystes interrogés par Dow Jones Newswires en attendaient 183 millions (+27%).
Le chiffre d'affaires a crû au troisième trimestre de 25% à 2,4 milliards.

Il anticipe désormais un excédent brut d'exploitation en hausse de 58% cette année, alors qu'il projetait auparavant une croissance de 55%. 

Merck projette aussi un bénéfice d'exploitation 2010 en hausse de 70% cette année. Mais il anticipait auparavant une progression de 90%. Merck KGaA explique qu'il a dû revoir à la baisse ses objectifs après avoir pris en compte la valorisation exacte de Millipore, calculée après la fin de son acquisition pour 5,1 milliards d'euros en juillet. Il a dû passer des dépréciations pour un montant de 48 millions d'euros.

Pour son segment cristaux liquides, il révise pareillement à la baisse la croissance du bénéfice d'exploitation, à 126% contre 160% auparavant.

Le groupe pharmaceutique a relevé son objectif de bénéfice d'exploitation brut pour 2010 en raison d'une baisse des coûts dans la division pharmacie.

L'allemand Merck KGaA est spécialisé dans la pharmacie, la production de cristaux liquides utilisés notamment pour les écrans de nombreux appareils électroniques, et la chimie de pointe depuis son rachat de Millipore.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés