Mithra dans les cordes malgré le soutien des brokers

Mithra se met en ordre de bataille pour commercialiser sa pilule contraceptive Estelle l'an prochain. ©RV DOC

L’action Mithra a chuté de plus de 8% ce jeudi matin dans la foulée de résultats semestriels pourtant sans surprise. L’objectif de cours moyen des analystes financiers présente un potentiel de hausse de 100%.

On peut retenir trois éléments des résultats semestriels dévoilés ce matin par Mithra , une biopharma spécialisée dans la santé féminine.

Une nette baisse du chiffre d’affaires à 2,5 millions d’euros qui s’explique, entre autres, par l’absence de nouveau partenariat significatif au cours du 1er semestre. Une hausse de 35% des frais de recherche et développement à 28,1 millions d’euros due essentiellement à la phase III du Donesta (traitement de la ménopause). Et, enfin, une réduction sensible de la perte nette (-62%) à -34 millions d’euros.

On ajoutera que les liquidités au 30 juin s’élevaient à 62 millions d’euros et que compte tenu de la ligne d’engagement de capital de LDA Capital de 50 millions d’euros et d’un prêt bancaire de 20 millions sur 18 mois, Mithra dispose d’un matelas de 135 millions pour poursuivre ses activités.

Mithra 24 sept

Chute de 8%

135 millions
euros
Mithra dispose d'un matelas de liquidités de 135 millions d'euros pour financer ses activités.

Un bilan financier somme toute rassurant pour une biopharma en phase de transition. Rien qui, à première vue, ne justifie la chute de 8,6% de l’action à 15,6 euros constatée ce jeudi matin. A moins que des investisseurs espéraient l’une ou l’autre annonce plus fracassante…

Sur le plan opérationnel, Mithra se met en ordre de bataille avec ses partenaires commerciaux pour la mise sur le marché de sa pilule contraceptive Estelle l'an prochain. Dans le même temps, le recrutement des patients pour la phase III du Donesta se poursuit.

Potentiel de 100%

Du côté des analystes, aucun d’entre eux n’a modifié, ce jeudi, son opinion sur le titre. L’objectif de cours moyen reste à 34,5 euros, soit un potentiel de hausse de 100%. "Les résultats sont en ligne avec nos estimations" confirme Benoit Louage de Degroof Petercam ("acheter"; 37 euros). Il se dit toutefois surpris que Mithra n’évoque pas le PeriNesta (périménopause) pour lequel la société avait auparavant mentionné le lancement d’un essai clinique pivot en 2020. 

"Les résultats semestriels sont en ligne avec nos estimations."
Benoit Louage
Analyste chez Degroof Peterxam

"L’étape à court terme la plus significative pour Mithra sera l’approbation potentielle et le lancement commercial d’Estelle aux USA et en Europe que nous attendons respectivement pour le premier et le second semestre 2021. »

Loïc De Smet de Kepler Cheuvreux ("acheter"; 35 euros) ajoute toutefois d’autres étapes clés à court terme comme la fin du recrutement de la phase III du Donesta et l’approbation du Myring aux Etats-Unis.

Enfin, chez KBC Securities ("acheter"; 33,5 euros) on souligne que les performances des ventes de l’Estelle reposent désormais sur les épaules des partenaires aux USA et en Europe et que la position en liquidités de Mithra demeure solide.   

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés