Mithra décroche sa première autorisation européenne pour son Myring

L'anneau contraceptif Myring de Mithra. ©Mithra

L'anneau contraceptif de Mithra peut désormais être commercialisé sur le marché britannique. La société espère recevoir l'aval pour les autres pays cette année ou début 2019.

L'anneau vaginal contraceptif de Mithra sera bientôt commercialisé au Royaume-Uni. La biotech liégeoise vient en effet de décrocher sa première "Autorisation de Mise sur le Marché" (AMM) pour son Myring. La production va ainsi être lancée sur le site de Mithra CDMO.

Une bonne nouvelle pour son patron, François Fornieri. "Nous avons bon espoir de recevoir les AMM pour d'autres territoires, y compris le marché stratégique des États-Unis plus tard cette année ou au début de l'année 2019." Mithra attend en effet encore l'aval pour la Croatie, la Hongrie, la République tchèque, la Pologne, la Lettonie, la Slovaquie et la Slovénie, et d'autres pays européens, mais aussi pour les États-Unis. 

Selon Mithra,  le Royaume-Uni représente un marché potentiel d'environ 1,2 million d'euros. Ce marché ne connaît pur l'heure aucune concurrence générique. Le Myring a en effet été développé dans l'optique d'être un générique de l'anneau vaginal Nuvaring dont le brevet a expiré en avril dernier tant aux États-Unis qu'en Europe.

Notons toutefois que le Myring sera commercialisé sous un autre nom au Royaume-Uni.

"Il s'agit d'un résultat remarquable pour notre équipe, qui souligne notre expertise en technologie des polymères et les capacités de production de notre site CDMO à l'état de l'art," conclut Fornieri.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect