Mithra lève 125 millions d'euros, le titre boit la tasse

Mithra, l'entreprise pharmaceutique dirigée par François Fornieri, veut consolider sa position financière. ©Tim Dirven

Mithra a placé des obligations convertibles en actions de la société pour un montant total de 125 millions d'euros. L'opération, annoncée jeudi matin, a fait chuter l'action de 12,66% sur la séance.

Mithra a décidé de consolider, à nouveau, sa position financière avec, cette fois, l’émission d’obligations convertibles non garanties pour un montant de 125 millions d’euros, avec une option d’augmentation de 25 millions d’euros.

Ce placement, qui est réservé aux investisseurs institutionnels, a été bouclé quelques heures après son annonce.

Ces obligations, qui arriveront à échéance en décembre 2025, seront émises à 100% de leur montant principal – valeur  nominale de 100.000 euros chacune – et porteront un intérêt annuel de 4,25%, dans le haut de la fourchette annoncée. Elles seront convertibles en actions ordinaires de la société avec un prix de conversion initial qui comprendra une prime de 25% au-dessus du prix moyen pondéré de la séance de ce jeudi.

Ce placement, qui était réservé aux investisseurs institutionnels, a été clôturé quelques heures après son annonce.

Le titre a chuté de 12,66% sur la séance, pour clôturer à 19,52 euros. Ce n'est pas une surprise dans la mesure où ces obligations risquent d'engendrer une dilution du capital en cas de conversion.

Donesta et Estelle

Les fonds levés à cette occasion permettront de soutenir l'augmentation des dépenses liées à l'étude de phase III du Donesta et à l’étude d'innocuité post-autorisation du traitement de contraception Estelle, explique la biopharma liégeoise spécialisée dans la santé féminine.

Fin novembre, Berenberg a publié une note d’analyse très positive sur Mithra dans laquelle elle affirmait que la société était fondamentalement sous-évaluée.

Ils serviront également à satisfaire les besoins de fonds de roulement et à financer des engagements en termes d'earnouts en 2021 au profit d'anciens actionnaires d'Uteron Pharma. Enfin, une partie sera dévolue au financement du pipeline de recherche et développement.

Berenberg, Belfius Bank et Kepler Cheuvreux ont organisé cette opération. Fin novembre, Berenberg a publié une note d’analyse très positive sur Mithra dans laquelle elle affirmait que la société était fondamentalement sous-évaluée.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés