Publicité

Moderna s'arme pour produire 3 milliards de doses de son vaccin en 2022

Moderna espère fournir entre 800 millions et un milliard de doses de son vaccin anti-Covid cette année. ©EPA

Moderna a passé un nouvel accord avec le suisse Lonza pour doubler la production de substances destinées à la fabrication de son vaccin anti-Covid à compter de début 2022.

Le laboratoire américain Moderna a annoncé, ce jeudi, avoir l'intention d'investir dans ses chaînes de fabrication pour pouvoir produire jusqu'à 3 milliards de doses de son vaccin contre le Covid-19 en 2022.

La biotech, qui a développé un vaccin reposant sur la technologie novatrice de l'ARN messager, comme Pfizer/BioNTech, a également revu à la hausse ses anticipations pour 2021 et espère désormais fournir entre 800 millions et un milliard de doses cette année, a-t-il précisé dans un communiqué.

"Nous devons prendre les devants pour être prêts si besoin est d'une troisième dose de rappel."
Dan Staner
Directeur Europe de Moderna

Dans le détail, Moderna a, notamment, l'intention d'investir dans les installations du groupe suisse Lonza, l'un des grands fournisseurs de l'industrie pharmaceutique, et de l'espagnol Rovi, qui réalise la mise en flacons. Le montant de ces opérations, financées par la trésorerie du groupe, n'a pas été divulgué. Lonza a gagné 1,2% en bourse à la suite de cette annonce.

"Nous voyons que le virus se propage rapidement, qu'il est en train de muter, nous voyons des nouveaux variants qui apparaissent. Nous devons prendre les devants pour être prêts si besoin est d'une troisième dose de rappel", a souligné, ce jeudi, le directeur Europe de Moderna, Dan Staner, sur la chaîne publique suisse RTS 1.

Lonza recrute à tour de bras

Ces investissements commenceront à produire leurs effets fin 2021 et début 2022. Ainsi, Lonza a annoncé ce jeudi matin qu'il allait installer trois lignes de production supplémentaires sur son site de Viège (dans le canton suisse du Valais), permettant ainsi de doubler la production de substances destinées à la fabrication du vaccin de Moderna.

Le groupe suisse, confronté à une pénurie de main d'œuvre qualifiée, a déjà amorcé le processus de recrutement pour ces nouvelles lignes de production. Lonza s'est mis en quête de personnel spécialisé aussi bien à l'international qu'en Suisse.

Pour l'aider à trouver du personnel qualifié, la Confédération helvétique a contacté les grandes entreprises suisses et Nestlé aurait "relayé la demande auprès de son personnel et lancé un appel à volontaires", selon la RTS.

La course à la production s'intensifie

De son côté, le fabricant espagnol de médicaments Rovi a annoncé ce jeudi qu'il allait également doubler sa capacité de mise en bouteille des vaccins de Moderna. Rovi investira dans de nouvelles lignes de production dans son usine de Madrid, où elle met en bouteille les vaccins du groupe pour les marchés hors-États-Unis, a indiqué la société dans un communiqué. Les nouvelles lignes commenceront à fonctionner au quatrième trimestre de cette année.

200 millions
de doses
Sanofi mettra en flacon jusqu'à 200 millions de doses du vaccin de Moderna afin de satisfaire la demande mondiale.

"Nous espérons que cette extension du partenariat avec Moderna nous aidera à devenir leur partenaire de fabrication à long terme", a déclaré Juan López-Belmonte Encina, directeur général de Rovi. Au début du mois, Rovi avait déjà signé un accord avec Moderna pour la fabrication de principes actifs pour ses vaccins. Jusqu'à présent, la société espagnole mettait en bouteille les vaccins à partir d'ingrédients importés de Suisse.

La course s'intensifie pour prendre part à la fabrication du Saint Graal de Moderna. En début de semaine, Sanofi, qui travaille encore sur son propre vaccin, avait révélé, en outre, qu'il allait mettre en flacon jusqu'à 200 millions de doses du vaccin de Moderna contre le Covid-19, afin de satisfaire la demande mondiale.

Pour ce faire, le laboratoire français va mettre les infrastructures de son site américain de Ridgefield (New Jersey) au service de la biotech pour "les opérations de remplissage et de finition jusqu'à 200 millions de doses" à partir de septembre.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés