Newpharma s'appuiera sur Korys pour croître

©BELGA

Le holding de la famille Colruyt, Korys, a annoncé l’acquisition de Newpharma, leader du marché belge dans la vente en ligne de produits de parapharmacie et de produits en vente libre, de concert avec le management de l’entreprise et le groupe Colruyt. Les dirigeants de l’e-pharmacie ne cachaient pas qu’ils examinaient toutes les options depuis des mois pour gérer et poursuivre leur forte croissance.

Newpharma a trouvé le soutien dont il a besoin pour poursuivre sa croissance, notamment à l’international: le plus grand pharmacien en ligne du pays passe désormais dans les mains de Korys, le holding de la famille Colruyt.Korys a annoncé lundi avoir acheté les parts de Newpharma à ses actionnaires actuels au travers d’un management buy-out (MBO).

Cette acquisition est réalisée ensemble avec le management du pharmacien en ligne et, dans une moindre mesure, Colruyt Group. Les détails financiers de la transaction n’ont pas été précisés. Korys compte plus de 4 milliards d’euros d’actifs sous gestion, parmi lesquels une importante participation dans Colruyt Group.

Rentabilité significative

Newpharma a été la première pharmacie de Belgique à vendre sur le web des médicaments sans prescription ainsi que des produits parapharmaceutiques (crèmes solaires, vitamines et cosmétiques). Contrairement notamment à l’Allemagne, aux Pays-Bas ou à la Suède, la Belgique ne permet pas jusqu’ici la vente en ligne de médicaments sur prescription.

"L’entreprise a enregistré une croissance et une rentabilité significatives depuis sa création et a augmenté son offre et ses capacités de distribution ces dernières années. Principalement active dans quatre pays, dont une position de leader du marché en Belgique et dans le top 3 en France, elle est devenue l’une des entreprises d’e-commerce les plus importantes de Belgique", a souligné le communiqué publié lundi par Korys.

Une progression que les dirigeants de Newpharma entendent poursuivre. Ceux-ci ne cachaient pas qu’ils examinaient toutes les options depuis des mois, du cavalier seul à l’opportunité d’un partenariat financier ou industriel en passant par une éventuelle entrée en Bourse. On connaît désormais le scénario retenu. "Avec ses nouveaux actionnaires, Newpharma a notamment l’ambition de s’étendre à d’autres marchés européens. Les nouveaux partenaires ont été choisis en vue de faciliter cette expansion", a encore fait valoir le communiqué.

La société a été fondée à l’origine par un quatuor: Olivier Mallue, Laurent Detry, Jérôme Gobbesso et Mike Vandenhooft. Depuis 2014, les deux derniers possédaient la grande majorité des parts. L’e-commerçant liégeois estime brasser un volume de ventes équivalent à plus de 150 officines physiques. Il surfe sur une tendance de fond: les consommateurs achètent en effet de plus de plus de médicaments en ligne, en raison de prix plus intéressants.

Cette irruption sur un marché jugé plutôt conservateur ne s’est toutefois pas réalisée sans heurts. Newpharma s’est heurtée à plusieurs reprises aux organisations professionnelles. Jérôme Gobbesso, le CEO, estime que le changement dans le secteur est inévitable, notamment à cause de la concurrence de l’online étranger.

Créée en 2006, la webpharmacie belge, établie dans la banlieue industrielle liégeoise (au sein du port autonome de Wandre), compte 140 collaborateurs. Elle réalise un chiffre d’affaires de quelque 60 millions d’euros, en forte croissance.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n