Noshaq vend 1,5% du capital de Mithra à une banque d'investissement

©Patrick Leidgens_mithra

L’invest liégeois, troisième actionnaire de Mithra Pharmaceuticals, a cédé 550.000 actions à une banque d’investissement.

L’invest liégeois Noshaq (ex-Meusinvest) a vendu un paquet d’actions Mithra Pharmaceuticals. À la grosse louche, il a cédé quelque 550.000 titres, soit environ 1,5% du capital de la biotech spécialisée dans la santé féminine et cotée sur Euronext Bruxelles. En face, un seul acquéreur, une banque d’investissement, nous dit-on chez Mithra où l’on est ravi qu’il y ait eu aussitôt une telle contrepartie, signe du capital séduction que détient toujours la société.

Après la cession, l’invest liégeois reste le troisième actionnaire de la biotech wallonne avec près de 13%.

Au siège de Noshaq, le porte-parole ne peut rien confirmer ni infirmer. Une communication sera faite ce mardi, comprend-on à demi-mot. On sait toutefois que l’invest souhaitait s’assurer de nouvelles ressources financières, pour alimenter son courant d’investissement dans les start-ups. À 27 euros par action, la cession de 550.000 titres Mithra représente près de 15 millions d’euros.

Ceci dit, l’invest continuera d’incarner un des principaux bailleurs de fonds de la biotech liégeoise. D’après les données disponibles sur le site de Mithra, à fin avril dernier Noshaq en était le troisième actionnaire avec 14,36% du capital, derrière le dirigeant et fondateur François Fornieri (28,17%) et l’homme d’affaires flamand Marc Coucke (16,46%). Suite à cette cession de parts, il conservera un peu moins de 13% du total, ce qui lui permettra de rester confortablement installé à la troisième place. Une conclusion confirmée au siège de Mithra.

La mèche vendue par les opérations d’initiés

Pour la petite histoire, les ventes d’actions effectuées par Noshaq ont commencé par transparaître via la publication des opérations d’initiés sur le site de la FSMA, le gendarme des marchés financiers belges. Noshaq est considéré comme un "initié" en Mithra parce qu’il siège à son conseil d’administration. Il est donc tenu, à ce titre, de rendre publique chaque transaction qu’il réalise sur la valeur.

En cinq opérations étalées du 4 au 10 décembre, il avait commencé à céder en bourse 37.118 actions pour un peu plus d’un million d’euros. C’était la première fois depuis le 1er janvier 2016 que Noshaq agissait de la sorte (Mithra était entrée en bourse à l’été 2015). Jusqu’alors, les plus "grosses" ventes d’initiés avaient été le fait d’Alychlo, un holding de Marc Coucke qui avait cédé pour 1,3 million d’euros d’actions en avril 2018.

Manifestement, le mouvement entamé par Noshaq a ensuite pris de l’ampleur, pour aboutir au total de 550.000 actions vendues.

Le capital de Mithra Pharma est représenté par 37,12 millions d’actions (hors programmes de warrants), pour rappel. Et la part du flottant dans son actionnariat s’établit à quelque 33,3% du total.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés