Novartis arrête de développer deux molécules. Coût: 590 millions de dollars

L'arrêt du développement de deux molécules va occasionner des coûts exceptionnels d'environ 590 millions de dollars au troisième trimestre.

Le laboratoire helvétique et la société américaine Human Genome science, partenaire de Novartis sur ces deux projets, vont mettre un terme aux recherches liées au médicament albinterferon alfa-2b destiné au traitement de patients atteints d'hépatite C chronique.

L'arrêt des recherches sur ce médicament, en raison notamment de problèmes sur le dosage, va occasionner des coûts d'environ 230 millions de dollars au troisième trimestre.

Novartis a également décidé d'arrêter les recherches sur le médicament Mycograb, un antifongique contre les candidoses invasives, ce qui se traduit par des coûts supplémentaires de quelque 360 millions de dollars.

Le groupe suisse a cependant précisé qu'il allait partiellement compenser ces frais par la vente, annoncée courant septembre, des droits pour le médicament Enablex à l'irlandais Warner Chilcott pour 400 millions de dollars.

Cette opération doit se solder par un bénéfice d'environ 390 millions de dollars qui sera comptabilisé au dernier trimestre.

La Bourse suisse a mollement réagi à cette annonce, le titre Novartis perdant 0,36% à 55,30 francs suisses, en ligne avec un marché en recul de 0,20% à 07H21 GMT.

Selon les analystes de CM-CIC, "Novartis poursuit le nettoyage de son pipeline" de recherche, "optimise ainsi son portefeuille (...) de R&D et se concentre sur des développements plus différenciés"

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés