Novartis monte au capital de ThromboGenics

Patrik De Haes CEO van Trombogenics. ©Debby Termonia

Echange de bons procédés. ThromboGenics récupère l'ensemble des droits sur le Jetrea; droits qui étaient dans les mains d'Alcon, filiale de Novartis. En échange le géant helvétique rentre au capital de ThromboGenics. Une nouvelle qui a boosté le cours de bourse de la biotech.

La société de biotechnologie, ThromboGenics , récupère l'ensemble des droits sur le Jetrea, traitement contre les maladies oculaires. ThromboGenics et Alcon, une filiale de Novartis qui se chargeait jusqu'ici de la vente du traitement en Europe, sont parvenus à un accord. "Les caractéristiques uniques de Jetrea font que ThromboGenics est le mieux placé pour assurer su un long terme un tel segment de niche", lit-on dans un communiqué.

De part cet accord, ThromboGenics perçoit un montant cash de 53,7 millions d'euros. Par ailleurs Novartis fait son entrée dans le capital du Belge à hauteur de 10 millions d'euros. Pour Patrick De Haes, CEO de ThromboGenics, cette montée de Novartis au capital permettra de poursuivre le développement des nouveaux traitements oculaires actuellement dans le pipeline.  

Introduit sur les marchés en 2013, le Jetrea est désormais disponible dans 54 pays et soigne quelque 30.000 patients dans 20 pays.

Patrick De Haes annonce qu'une évaluation sera opérée afin de voir comment capitaliser au mieux les opportunités offertes par le Jetrea. "A moyen terme, notre priorité est d'assurer la continuité des soins et veiller à ce que les patients et les médecins aient accès dans les temps à ce traitement unique."

ThromboGenics annonce par ailleurs que dans la foulée de cet accord, elle dispose désormais d'une réserve de cash de 120 millions d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés