Novavax affirme que son vaccin est efficace à 90,4%, variants inclus

Le vaccin de Novavax s'administre en deux doses et utilise une technologie encore différente de celles employées pour les vaccins déjà largement autorisés dans le monde. ©REUTERS

Novavax a affirmé lundi que son vaccin anti-Covid était efficace à plus de 90%, y compris contre les variants, après une étude réalisée sur près de 30.000 personnes aux États-Unis et au Mexique.

Le vaccin contre le coronavirus de Novavax "a montré une protection de 100% contre les formes modérées et sévères de la maladie et de 90,4% globalement", a indiqué l'entreprise de biotechnologie américaine, dans un communiqué. 

Ces résultats proviennent d'un essai clinique de stade avancé, mené auprès de près de 30.000 volontaires aux États-Unis et au Mexique. Une nouvelle qui place Novavax en bonne voie pour déposer une demande d'autorisation d'urgence auprès du régulateur américain des médicaments, la FDA, au troisième trimestre 2021. L'Agence européenne des médicaments (EMA) a quant à elle commencé à réviser le vaccin en février.

Vaccin à base de protéines

Ce vaccin utilise une technologie différente de celles employées pour les vaccins déjà largement autorisés dans le monde: c'est un vaccin dit "sous-unitaire", à base de protéines qui déclenchent une réponse immunitaire, sans virus. Il s'administre en deux doses, comme les vaccins développés par Pfizer, Moderna et AstraZeneca.

"D'un point de vue pratique, il est très important que le vaccin puisse protéger contre un virus qui évolue de manière très rapide en termes de nouvelles variantes."
Dr Gregory Glenn
Responsable de la recherche et du développement chez Novavax

Notons qu'au cours de ce vaste essai, le variant Alpha du coronavirus découvert pour la première fois au Royaume-Uni est devenu le plus répandu aux États-Unis. Novavax a également détecté les variants découverts au Brésil, en Afrique du Sud et en Inde parmi les participants.

Dans le détail, le vaccin a été efficace à 91% chez les personnes présentant un risque élevé d'infection grave et à 100 % pour la prévention des cas modérés et graves de Covid-19. Il était efficace à environ 70% contre les variants que Novavax n'a pas été en mesure d'identifier, a déclaré le Dr Gregory Glenn, responsable de la recherche et du développement chez Novavax. "D'un point de vue pratique, il est très important que le vaccin puisse protéger contre un virus qui évolue de manière très rapide en termes de nouvelles variantes", a-t-il souligné.

100
millions
Novavax prévoit de produire 100 millions de doses par mois d'ici la fin du troisième trimestre de 2021 et 150 millions de doses par mois au quatrième trimestre de 2021.

En mars dernier, des résultats d'essais cliniques au Royaume-Uni montraient une efficacité de 89,7% contre les formes symptomatiques de la maladie. L'efficacité présentée était alors de 96,4% contre la souche initiale du virus, et de 86,3% contre le variant britannique (ou Alpha).

En Afrique du Sud, où un autre variant s'est largement répandu, un essai de plus petite ampleur (phase 2b) avait également été conduit sur 2.665 participants. Là, l'efficacité du vaccin était tombée à 55%, sur la base de personnes non-séropositives, et même à 49% lorsque l'analyse inclut les données des participants séropositifs.

Effets secondaires

Novavax a déclaré que le vaccin était généralement bien toléré par les participants. Les effets secondaires comprenaient des maux de tête, de la fatigue et des douleurs musculaires, et étaient généralement légers. Un petit nombre de participants ont présenté des effets secondaires qualifiés de graves.

Novavax reste sur la bonne voie pour produire 100 millions de doses par mois d'ici la fin du troisième trimestre de 2021 et 150 millions de doses par mois au quatrième trimestre de 2021, a déclaré la société.

La société basée dans le Maryland a repoussé à plusieurs reprises ses prévisions de production et a eu du mal à accéder aux matières premières et aux équipements nécessaires à la fabrication de son vaccin. Le CEO de l'entreprise, Stanley Erck, a toutefois déclaré que les principaux obstacles à la fabrication avaient été levés et que toutes ses installations pouvaient désormais produire le vaccin à l'échelle commerciale.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés