Omega Pharma garde le cap

Marc Coucke, CEO d'Omega Pharma (photo Thierry du Bois)

Le groupe belge spécialisé dans les médicaments sans ordonnance et les produits cosmétiques n'a pas pu réaliser les gains pronostiqués par les analystes. Mais il ne s'en sort pas trop mal au vu du marasme que connaît le sud de l'Europe et des difficultés du marché russe. Omega Pharma maintient néanmoins ses prévisions pour l'année 2011.

Omega Pharma, le spécialiste des médicaments sans ordonnance et des produits cosmétiques, a bouclé le premier semestre 2011 sur un chiffre d'affaires de 454,4 millions d'euros, en hausse de 7,3 % par rapport aux six premiers mois de 2010. Cette performance est pratiquement conforme aux attentes des analystes, qui tablaient sur des recettes d'environ 456 millions selon un sondage réalisé par l'agence Reuters.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) est par contre un peu en-deçà de leurs prévisions. Il atteint 64,7 millions d'euros, alors que les analystes misaient sur 68,1 millions. Mais il progresse néanmoins de 7,6 %. La marge opérationnelle plafonne donc à 14,2 %, alors que les analystes attendaient 15 %.

Le bénéfice net est quant à lui quasiment stable, passant de 33,7 millions d'euros au premier semestre 2010 à 33,8 millions cette année. Par action, le bénéfice rogne un centime d'euro (1,45 euro contre 1,44).

"Compte tenu de l'environnement macroéconomique qui reste négatif en Grèce, au Portugal et en Espagne, les prestations d'Omega Pharma sont en ligne avec les attentes, à l'exception de la Russie où nous avons cependant pu mettre sur les rails une organisation qui nous met en mesure de redresser nos prestations dans ce pays durant les prochaines années", résume Marc Coucke, le CEO d'Omega Pharma, cité dans le communiqué du groupe.

Les belles performances réalisées sur les marchés suédois et néerlandais ont permis d'amortir le choc. En Belgique, la croissance du chiffre d'affaires (+7,8 %) est conforme à la moyenne du groupe. Mais l'Ebitda progresse plus nettement (+18 %) et la marge opérationnelle (15,9 %) est supérieure à la moyenne du groupe.

Pour 2011, Omega Pharma maintient son pronostic misant sur un chiffre d'affaires de 927 millions d'euros et sur des marges globalement stables. Le groupe se base pour cela sur la perspective d'une amélioration des résultats au deuxième semestre sur les marchés émergents et en Europe méridionale.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés