Publicité

OncoDNA s'allie avec la société suisse Sophia Genetics

OncoDNA va personnaliser sa plateforme d'interprétation KDM pour la rendre compatible avec la plateforme de la société suisse. ©OncoDNA

La plateforme de la société de Charleroi va être adaptée à celle de l'entreprise suisse Sophia Genetics, dont le principal actionnaire est Marc Coucke.

OncoDNA continue à poser les jalons de sa croissance: la société de génomique et de théranostic spécialisée dans la médecine de précision pour le traitement des patients atteints de cancers et de maladies génétiques a conclu un partenariat avec l'entreprise suisse Sophia Genetics en vue de faciliter l'analyse et l'interprétation du profilage génomique.

Basée à Lausanne, Sophia Genetics a mis au point une technologie utilisée dans plus de 780 centres hospitaliers, laboratoires et institutions biopharmaceutiques dans le monde. Cotée sur le Nasdaq depuis le mois de juillet, l'entreprise avait levé 77 millions de dollars début 2019. Elle compte parmi ses investisseurs la société anglo-saxonne Generation Investment Management, présidée par l'ancien vice-président américain Al Gore, le français Idinvest, ainsi que Alychlo, la société d'investissement de Marc Coucke, qui est devenu au fil du temps le plus grand actionnaire.

"Sophia Genetics pourra proposer une solution complète à travers son réseau. Pour nous, c'est une belle reconnaissance."
Jean-Pol Detiffe
Directeur de la stratégie et de l'innovation chez OncoDNA

Détecter les mutations génétiques

Sophia Genetics a développé un logiciel pour détecter les mutations génétiques chez les patients atteints de cancer. L'entreprise suisse utilise des algorithmes et de l'intelligence artificielle pour analyser l'ADN des cellules cancéreuses. 

Selon les termes de l'accord, OncoDNA va personnaliser sa plateforme d'interprétation KDM pour la rendre compatible avec la plateforme de la société suisse. L'offre combinée permettra l'analyse et la traduction automatique de données génomiques complexes en recommandations exploitables, ce qui permettra aux clients de générer des informations sur le profilage génomique des tumeurs et de produire des rapports individuels.

Une solution complète

"Sophia fait de la détection des mutations dans le cancer, mais il leur manque l'interprétation finale, c'est-à-dire les recommandations de traitements, les essais cliniques potentiels, les autres pistes pour les oncologues...", explique Jean-Pol Detiffe, directeur de la stratégie et de l'innovation chez OncoDNA et ancien CEO de la société. "Ils avaient des demandes de leurs clients d'avoir une solution leur permettant d'offrir plus sur leur plateforme. Dans le futur, nos données vont être intégrées dans leur plateforme. Comme cela, Sophia Genetics pourra proposer une solution complète à travers son réseau. Pour nous, c'est une belle reconnaissance puisque cela nous permet de nous ouvrir à un vaste réseau très important, notamment aux États-Unis et de proposer notre plateforme KDM dans leur système."

Les deux sociétés, qui sont les acteurs principaux européens en matière de tests de profilage et d'interprétation des données pour le traitement des cancers avancés, n'ont communiqué aucun montant financier relatif à cet accord. Leur partenariat n'est pas exclusif, tant OncoDNA que Sophia Genetics pouvant continuer à vendre leur plateforme respective à d'autres clients.

120
collaborateurs
Le rachat d'IntegraGen permet à OncoDNA de compter aujourd'hui quelque 120 collaborateurs.

C'est le premier accord de ce type pour OncoDNA, qui par contre a noué plusieurs autres partenariats en recherche et développement avec d'autres acteurs comme la société flamande MyNEO ou l'Institut Jules Bordet. La société du BioPark, qui a levé 19 millions en février 2020 pour financer son expansion internationale, poursuit donc son expansion en multipliant les alliances. En juillet 2020, elle avait annoncé l'acquisition de la société française IntegraGen, spécialisée dans le séquençage d'ADN. Un rapprochement qui permet aujourd'hui à OncoDNA de compter aujourd'hui quelque 120 collaborateurs et d'afficher un chiffre d'affaires d'une quinzaine de millions, en croissance de 20 à 30% chaque année.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés