Perrigo victime des contre-performances d'Omega Pharma

Marc Coucke, fondateur d'Omega Pharma ©BELGA

La société pharmaceutique américaine Perrigo a revu à la baisse sa prévision de bénéfice pour 2016. En cause: les contre-performances de la division des médicaments génériques sur prescription et de la division Branded Consumer Healthcare (BCH), créée pour rassembler les marques d’Omega Pharma.

L'action du spécialiste américain des médicaments génériques Perrigo chute de plus de 10% mercredi à la Bourse de New York après la publication de résultats trimestriels inférieurs aux attentes et l'abaissement de ses prévisions annuelles.

Perrigo a publié avant l'ouverture un bénéfice trimestriel ajusté de 1,93 dollar par action, inférieur au consensus Thomson Reuters I/B/E/S, qui le donnait à 1,98 dollar. Il rate ainsi le consensus pour la deuxième fois en trois trimestres.

Le directeur général du groupe, John Hendrickson, a expliqué cette déception par la concurrence et l'érosion des prix de vente de certains produits. Le groupe a en conséquence abaissé sa prévision de bénéfice par action annuel, disant tabler désormais sur un résultat de 6,85 à 7,15 dollars par titre, contre 8,20 à 8,60 dollars auparavant.

"Nous avons été surpris par l'ampleur de la révision des prévisions au vu de la confiance affichée auparavant par la direction sur l'activité", ont commenté les analystes de Wells Fargo.

La division de Coucke prend l'eau

La division des médicaments génériques sur prescription n'a pas réalisé les performances escomptées alors que la division dans laquelle se trouve Omega Pharma -Branded Consumer Healtchare (BCH)- ne répond pas non plus aux attentes. Les attentes ont également été revues à la baisse pour cette division John Hendrickson ajoute que des changements dans la structure et des améliorations de produits et de processus sont encore effectués.

Le fondateur d'Omega Pharma, Marc Coucke, avait quitté le comité de direction de l'entreprise américaine au printemps dernier. Il était à la tête de BCH. La division ne signe pas de résultats assez convaincants aux yeux de Perrigo.

Avant la baisse de mercredi, l'action Perrigo affichait déjà une baisse de 34,2% depuis le début de l'année, à comparer à une progression de 3,7% pour l'indice sectoriel S&P.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés