Pfizer et BioNTech demandent officiellement un feu vert à l'Europe pour leur vaccin anti-Covid

Les résultats des tests à grande échelle ont montré une efficacité à 95% du vaccin développé par Pfizer et BioNTech. ©Photo News

Après avoir déposé sa demande aux États-Unis, l'alliance Pfizer/BioNTech s'attaque à l'Europe. L'EMA pourrait donner son feu vert dès la seconde quinzaine de décembre.

L'alliance Pfizer/BioNTech a annoncé, ce mardi, avoir déposé la demande d'autorisation conditionnelle de son vaccin contre le Covid-19 dans les pays de l'Union européenne auprès de l'Agence européenne des médicaments (EMA), disant espérer sa distribution d'ici la fin du mois de décembre.

La "demande formelle" auprès de l'EMA a été déposée lundi, a indiqué, dans un communiqué, le laboratoire allemand BioNTech qui est associé au géant américain Pfizer.

Selon un essai clinique mené depuis juillet sur 44.000 volontaires dans de multiples pays, leur candidat vaccin serait efficace à 95% pour prévenir le Covid-19 sans effets secondaires graves. 

Une décision prise avant fin décembre

De son côté, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a réagi ce mardi en expliquant qu'elle tiendrait une réunion extraordinaire le 29 décembre "au plus tard" pour donner, ou pas, son feu vert à la commercialisation du vaccin contre le Covid-19 développé par l'allemand BioNTech et le géant américain Pfizer.

"Si les données soumises sont suffisamment solides pour conclure sur la qualité, la sécurité et l'efficacité du vaccin, l'EMA (…) conclura son évaluation lors d'une réunion extraordinaire prévue le 29 décembre au plus tard", a déclaré le régulateur européen dans un communiqué.

"Nous sommes en train de construire l'un des portefeuilles de vaccins les plus complets au monde contre le Covid-19."
Ursula von der Leyen
Présidente de la Commission européenne

BILLET de Bruno Coppens | Pfizer et Moderna sont dans un labo

Ce vaccin est déjà en train d'être évalué par la FDA américaine et pourrait être autorisé aux États-Unis peu après le 10 décembre. La semaine dernière, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen indiquait que l'EMA pourrait donner son feu vert dès la seconde quinzaine de décembre. Les premières vaccinations pourraient avoir lieu à la fin de l'année, pour les groupes prioritaires.

"Nous sommes en train de construire l'un des portefeuilles de vaccins les plus complets au monde contre le Covid-19. Des vaccins sûrs et efficaces peuvent nous aider à mettre fin à la pandémie", a encore déclaré l'Allemande.

Moderna, qui a développé son propre vaccin avec la même technique innovante de l'ARN messager, a effectué cette double démarche de demande de feu vert en Europe et aux États-Unis lundi.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés