Pfizer revoit ses objectifs

Pfizer a mieux résisté que prévu au troisième trimestre malgré un bénéfice net en baisse de 70%, à 866 millions de dollars, en raison des coûts liés à l'intégration de Wyeth.

Il y a un an, le géant américain de la pharmacie avait publié un bénéfice de 2,88 milliards de dollars. Cette fois, il s'établit à 866 millions de dollars, en baisse de 70%. Rapporté au nombre d'actions, le bénéfice s'élève à 54 cents, supérieur aux prévisions des analystes, qui tablaient sur 51 cents par action.

Le bénéfice a reculé en raison "principalement des dépenses héritées de l'acquisition Wyeth", des dépréciations d'écarts d'acquisition (1,5 milliard de dollars) et d'une provision de 701 millions de dollars pour un contentieux lié à l'amiante, précise le groupe.

En revanche, le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 39% sur la période, à 16,17 milliards de dollars, contre 11,62 milliards il y a un an sous l'effet de l'acquisition de Wyeth. Ce chiffre d'affaires est toutefois en retrait par rapport aux attentes des analystes, qui tablaient sur 16,69 milliards de dollars. Pfizer a été pénalisées par un dollar plus fort et la concurrence des génériques pour son médicament anti-cholestérol Lipitor.


Les ventes au troisième trimestre ont été largement tirées par l'apport des produits du laboratoire Wyeth, qui ont contribué à hauteur de 5,2 milliards de dollars au chiffre d'affaires total, indique le groupe dans un communiqué.

Pfizer a par ailleurs légèrement revu à la baisse ses prévisions pour l'année 2010, avec un chiffre d'affaires compris entre 67 et 68 milliards de dollars, contre 67 à 69 milliards précédemment.

Il a en revanche révisé à la hausse le bénéfice courant ajusté pour l'ensemble de l'exercie, désormais situé dans une fourchette comprise entre 2,17 et 2,22 dollars par action, contre 2,10 à 2,20 précédemment.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés