Plus de 1.400 postes à pourvoir dans le secteur chimie-pharma au sud du pays

©doc

Les entreprises actives dans l'industrie chimique et biopharmaceutique disposent cette année de plus de 1.400 postes à pourvoir en Wallonie et à Bruxelles, selon une enquête réalisée par essenscia auprès de ses membres.

Plus de 1.400 postes seront à pourvoir cette année dans le secteur chimie-pharma en Wallonie et à Bruxelles, selon une enquête réalisée par essenscia. Une demande en main-d’œuvre qui doit être considérée avec attention par les pouvoirs publics, vu la taille et le dynamisme du secteur, estime la fédération de la chimie et des sciences de la vie.

En 2018, les entreprises pharmaceutiques, chimiques et de biotechnologiques représentaient 30.412 emplois directs en Wallonie et à Bruxelles. Soit une croissance de 3% - ou de 898 emplois –, a expliqué Frédéric Druck, administrateur délégué d’essenscia Wallonie et Bruxelles.

Un secteur très qualifié

L’enquête réalisée auprès des membres de la fédération montre que les entreprises sondées estiment à 1.428 le nombre de postes à pourvoir en 2019 (1.321 en Wallonie et 107 à Bruxelles). Sur ce total, deux tiers sont des postes nouvellement créés et concernent en grande partie le secteur biopharma (1.095 postes). De son côté, la chimie (303) et la transformation des matières plastiques (70) envisagent des recrutements davantage liés à la stabilisation de leurs activités et au renouvellement de leur personnel qui a atteint l’âge de la pension.

Les profils les plus recherchés restent ceux qui disposent de diplômes scientifiques ou techniques: bacheliers & masters en sciences, ingénieurs et bacheliers techniques. "Mais environ un poste sur sept est ouvert à des détenteurs du certificat de l’enseignement secondaire supérieur, majoritairement des profils techniques et scientifiques. Il s’agit certes d’un secteur très qualifié, mais il y a quand même des emplois pour des personnes moins qualifiées", a relevé Frédéric Druck. "Et si les gens disposant d’une expérience sont favorisés, près d’un job sur quatre reste accessible aux jeunes sans expérience professionnelle préalable."

Près d’un job sur quatre reste accessible aux jeunes sans expérience professionnelle préalable."
Frédéric Druck
Administrateur délégué d’essensia wallonie et Bruxelles

Parmi les principaux domaines d’activités, la majorité des emplois concernés par l’enquête se situent dans la production (46%) et ses activités connexes telles que le contrôle qualité (14,7%) et la maintenance (13,8%)"Dans le secteur biotechnologique, on constate l’arrivée sur le marché de plusieurs nouveaux acteurs, notamment en matière de thérapie cellulaire. Ces gens sont désormais en train de s’équiper pour produire" a encore noté Frédéric Druck.

La croissance à nos portes

"La croissance est à nos portes" s’est réjoui de son côté Pierre Dorignaux, président d’essenscia Wallonie. "Mais il faut se préparer à une plus forte demande que d’habitude".

Essenscia travaille en conséquence à un "Master Plan Talents" qui doit permettre d’attirer de nouveaux talents. Ce plan comprend notamment une série d’actions pour sensibiliser les étudiants et les travailleurs aux sciences ou pour développer de nouvelles formations en alternance. 

"Il faut se préparer à une plus forte demande que d’habitude"
Pierre Dorignaux
Président d’essenscia wallonie

Le centre de formation du secteur, le Cefochim, va quant à lui être agrandi, a souligné de son côté la directrice générale de l’institution, Isabelle Legentil. Situé à Seneffe, le Cefochim voit passer des demandeurs d’emploi (2/3 du public), des travailleurs en formation continue (25%) et des étudiants du secondaire technique ou du supérieur (surtout des bacheliers). Près de 5 millions d'euros doivent permettre de pratiquement doubler la surface des infrastructures et offrir de nouvelles salles blanches et plusieurs laboratoires supplémentaires.

La fédération organise par ailleurs samedi et dimanche des journées découvertes de la chimie et des sciences de la vie. De nombreuses entreprises et organisations ouvriront leurs portes au public en Wallonie et à Bruxelles, notamment Air Liquide, Realco, Solvay, le Cefochim ou encore Inovyn et Jindal Films Europe Virton. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect