Pourquoi Celyad est encore chahutée en Bourse

©Celyad

L'action Celayd a chuté jusqu'à 9,5% ce matin à 36,85 euros dans la foulée de ses résultats trimestriels. Tentatives d'explication de ce nouveau revers boursier.

L’action Celyad poursuit son tour de montagne russe entamé voilà quelques jours et que le tableau repris ci-dessous résume parfaitement. Il faut encore mentionner la chute de ce matin de 9,5% à 36,85 euros pour être complet. L'action a, depuis lors, limité son retrait autour de 7%.

Rien de comparable au mini-krach de 15% accusé le 13 novembre dernier en fin de séance. Selon un responsable de la biotech, elle a été causée par un affolement injustifié des petits porteurs à partir de l’interprétation erronée d’un "slide" sur l’état d’avancement de l’étude "Think " tirée d’une présentation de la société consultable sur son site.

©L'Echo

"Le cash devient limité"

Ce vendredi, il y a bien eu un petit cafouillage dans les différentes versions du communiqué de presse concernant le résultat trimestriel de la biotech. La version francophone évoquait des liquidités suffisantes (40 millions d’euros) pour poursuivre ses activités jusqu’au début 2019 alors que celles en anglais et néerlandais campaient sur l’horizon évoqué précédemment, à savoir le premier semestre 2019. Le directeur financier, Patrick Jeanmart, nous a finalement précisé que le cash actuel permettait d’avancer jusqu’à la fin du premier trimestre 2019.

Est-ce le spectre d’une augmentation de capital qui provoque le net reflux de l’action ce vendredi? Difficile à dire dans la mesure où cette information est connue depuis des mois mais seulement affinée aujourd’hui. Dans une note publiée ce matin, KBC Securities souligne, pour sa part, que le "cash devient limité". Sans plus d'explications.

Rechute d'un patient

Dans son communiqué, Celyad a également fait le point sur son étude "Think" actuellement en cours et qui vise un type de leucémie. En octobre dernier, la société avait annoncé la guérison d’un patient faisant partie d’une cohorte de trois. On apprend aujourd’hui, de manière officielle, qu’un deuxième patient souffrant de la même maladie a également atteint une réponse complète au produit de Celyad avant de rechuter quelques semaines plus tard. Il a été réorienté vers un autre traitement et a donc quitté l’étude "Think". Aucune information n’a été donnée sur le troisième patient, mis à part le fait que pour tous ceux traités on a pu constater une activité clinique du CYAD-01, le produit de Celyad.

Peut-être est-ce l’annonce officielle de la rechute de ce patient qui a entraîné l’action vers le bas ce matin. Cette information figurait pourtant déjà sur le site de la biotech via un slide de présentation (voir plus haut).

En ligne

Dans une réaction recueillie par nos collègues du Tijd, Patrick Jeanmart souligne, pour sa part, que, tant du point de vue financier que de celui de la recherche, Celyad est en ligne avec son programme.

Il ne considère pas le départ du patient comme un revers. "Dans cette phase de l’étude nous nous concentrons sur la sécurité de la thérapie et nous allons là où elle produit ses effets. Nous constatons que les tumeurs réagissent à ce traitement." Par contre, il n'explique pas la nouvelle chute de l'action.

Signalons encore que tant KBC Securities que Degroof Petercam ont maintenu leur avis sur la valeur: "acheter". Le premier vise un cours de 48 euros sur les douze mois et le second de 72 euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés