Pourquoi MDxHealth fâche le marché

©AFP

Lundi, le titre MDxHealth grimpait de 8%. Ce jeudi, il chute de 10%. Le marché est toujours aussi prompt à détester ce qu'il a adoré un peu plus tôt, surtout avec les biotechs.

Lundi, le titre MDxHealth grimpait de 8% à la Bourse de Bruxelles après l’annonce d’un accord de distribution avec le géant suisse des laboratoires Unilabs. Un rebond bienvenu ponctuant un long parcours boursier globalement décevant. Était-ce enfin le début de jours meilleurs pour l’action, nous interrogions-nous à ce moment-là….

La réponse est intervenue trois jours plus tard. Sous la forme d’un avertissement sur les résultats 2017 doublée d’une inquiétude sur les sources de financement de cette biotech spécialisée dans les tests de diagnostic des cancers urologiques. Un scénario que les marchés détestent. Et ils l’ont bien fait sentir: le titre chutait de plus de 10% en matinée. Au placard donc notre note optimiste.

Quatre éléments expliquent la nouvelle prudence affichée par la biotech :

  1. Les ouragans Harvey et Irma ont affecté le chiffre d’affaires au 3e trimestre.
  2. La mise en place de l’équipe de vendeurs aux Etats-Unis a pris plus de temps que prévu.
  3. La direction reconnaît que ses attentes tirées d’un contrat avec les autorités américaines visant les militaires pensionnés étaient trop élevées, du moins à court terme. C’est ce qu’explique Jean-Marc Roelandt, le directeur financier, sur le site du Tijd.
  4. Quelques grandes compagnies d’assurances exigent depuis peu que les urologues leur demandent leur assentiment avant de réaliser certains tests. Ce qui pourrait engendrer des délais dans le traitement des commandes et avoir une incidence négative sur les prévisions de croissance.

A cela se greffe la question de la trésorerie de la biotech qui s’assèche et qui n’atteindra plus que 15 millions de dollars à la fin de l’année. "Probablement devrons-nous attirer de nouveaux financement" reconnaît le directeur financier. Mais la forme que cela prendra -augmentation de capital, accord de collaboration ou autres - n’est pas encore claire.

Degroof Petercam abaisse sa "reco"

Stéphanie Put, analyste chez Degroof Petercam, signale, de son côté, que les évolutions récentes vont l’amener à baisser ses attentes non seulement pour cette année mais aussi pour les prochaines alors que ses estimations prenaient déjà en compte le bas de la fourchette des prévisions. Elle reste confiante dans le potentiel à long terme de la société mais les incertitudes actuelles la poussent à réduire son objectif de cours à 5,5 euros contre 6 euros avant. Sa recommandation passe à "accumuler" contre "acheter" avant.

Les analystes de KBC Securities estiment, pour leur part, qu’il est peu probable que MDxHealth atteigne 55% de croissance du chiffre d’affaires de ses produits et services en 2017. Mais ils sont plus optimistes pour 2018, les ventes devraient profiter rapidement de la nouvelle équipe commerciale, notamment.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés