Publicité

Que valait le PeriNesta que Mithra met au placard?

Les premiers résultats d'efficacité du Donesta sont toujours attendus pour la fin de cette année. ©Valentin Bianchi / Hans Lucas

Le titre Mithra a chuté de plus de 8% ce mercredi en bourse après l'annonce de l'abandon du PeriNesta. Une réaction exagérée? Voici comment les analystes financiers valorisaient ce produit en développement.

Séance difficile pour Mithra , ce mercredi, sur Euronext Bruxelles. Le titre a chuté de 8,22% à 18,10 euros dans la foulée de deux communiqués publiés la veille après la clôture des marchés.

L’un annonçait l’abandon du PeriNesta, un candidat traitement destiné à soulager les effets néfastes de la périménopause tout en procurant un moyen de contraception efficace aux femmes qui quittent l'âge de procréation. Et l’autre signalait que le recrutement pour l’étude clinique de phase III du Donesta aux Etats-Unis et au Canada était bouclé tandis que celui en Europe allait rencontrer un peu de retard.

Une confirmation toutefois pour ce produit qui vise les effets indésirables de la ménopause: les premiers résultats d’efficacité pour les deux études sont toujours attendus pour fin 2021. À côté de la pilule contraceptive Estelle dont la commercialisation a débuté dans plusieurs pays, Mithra affiche de grandes ambitions pour le Donesta pour lequel il cherche toujours un partenaire global.

Donesta, le blockbuster potentiel

Difficile dans ces circonstances de déterminer quel communiqué a eu le plus d’impact sur le cours ce matin. À la lecture des notes des analystes financiers on pencherait plutôt sur la mise au placard du PeriNesta. Maxime Stranart d’ING ("acheter"; 34 euros) souligne, par exemple, que le retard du Donesta concerne l’Europe qui ne compte que pour 20% des ventes mondiales estimées. "Nous restons convaincus que le Donesta, ainsi qu'une annonce potentielle pour sa licence, représentent des catalyseurs clés pour l’action Mithra", affirme l’analyste.

"Nous restons convaincus que le Donesta, ainsi qu'une annonce potentielle pour sa licence, représentent des catalyseurs clés pour l’action Mithra."
Maxime Stranart
Analyste chez ING

Chez KBC Securities, on estime toujours que ce traitement pourrait devenir le grand blockbuster de la société avec un pic des ventes potentiel supérieur à 1,4 milliard d’euros.

De zéro à 3,5 euros

Reste à voir le poids que chacun attribuait au PeriNesta dans la valorisation du titre Mithra.

Chez Kepler Chevreux c’est bien simple. En raison de l’incertitude concernant son développement et le chevauchement du marché cible avec l’Estelle et le Donesta, le broker n’a attribué aucune valeur à ce produit. Son conseil reste donc à "acheter" avec un objectif de cours de 35 euros.

Prudent également, Thomas Vranken de KBC Securities ("acheter") n’avait accordé qu’un poids symbolique (0,9 euro) au PeriNesta ce qui explique que la baisse de son objectif de cours à 33,5 euros contre 34,5 euros avant.

Du côté d’ING, il représentait 10% environ de l’objectif de cours, soit 3,5 euros, mais avec une probabilité de succès limitée à 40% en raison des risques élevés liés à son développement.

Enfin, Laura Roba de Degroof Petercam ("acheter"; 34 euros), rappelle que le gros de sa valorisation (68%) repose sur l’Estelle et que le PeriNesta n’intervenait que pour moins de 10%.

Ce mercredi, l’action a perdu 1,62 euro par rapport à la clôture de la veille.

Mithra publiera ses résultats semestriels vendredi matin.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés