Quest for Growth profite de la vente de Cartagenia

Cartagenia et son patron Herman Verrelst attirent les investisseurs américains ©Cartagenia

L'américain Agilent Technologies veut acquérir 100 % des actions de Cartagenia (KUL). La conclusion finale de la transaction est prévue pour la mi-mai.

Cartagenia, une émanation de la KULeuven, fournit des logiciels de diagnostic, des systèmes de bases de données et des services aux laboratoires et cliniciens génétiques. Fin 2011, Quest for Growth réalisait son premier investissement dans Cartagenia. Le but était alors de viser le marché américain.

Voilà qui est fait. Agilent est une spin-off de Hewlett Packard. Cotée à New York, elle est un des leaders mondiaux dans le domaine des sciences de la vie, du diagnostic et de la chimie appliquée veut acquérir 100 % des actions de Cartagenia. La conclusion finale de la transaction est prévue pour la mi-mai. 

Cartagenia deviendra, à l'issue de l'opération, une unité de Genomics and Diagnostics. Le patron de Cartagenia, Herman Verrelst, prendra la tête de cette division et entend, après l'intégration, développer encore différentes innovations. Les 37 employés seront engagés par Agilent et rejoindront les 12.000 autres employés de la spin-off qui a réalisé un chiffre d'affaires de 4 milliards de dollars l'an dernier.

Quest for Growth investit toujours indirectement dans Cartagenia par le biais de sa participation dans Capricorn ICT Arkiv. En cas de conclusion fructueuse, la société d'investissement à capital fixe prévoit que la transaction aura un impact positif d'environ 3 % sur sa valeur nette d'inventaire. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés