Qui est Mayne Pharma, le partenaire de Mithra pour l'Estelle?

©AFP

Côtée en Australie, la société pharmaceutique Mayne Pharma est déjà partenaire de Mithra pour la commercialisation du Myring aux États-Unis. Pourtant, en termes de capitalisation boursière, elle vaut à peine la moitié de l'entreprise liégeoise.

Mithra a annoncé la signature d'un contrat pour la commercialisation de l'Estelle aux États-Unis. Son partenaire sur le marché américain est Mayne Pharma .

Les deux acteurs ne sont pas des inconnus l'un pour l'autre. En 2017, Mithra et Mayne Pharma signaient ainsi déjà un accord de licence exclusive pour la commercialisation aux États-Unis de l'anneau vaginal de la société liégeoise, le Myring.

Made in Australia

Mais qui est Mayne Pharma? Cette société pharmaceutique voit le jour en 1983 à Salisbury, en Australie. On trouve dans son portefeuille des aspirines et des traitements contre les inflammations de gencives.

Scott Richards, CEO de Mayne Pharma ©Document Mayne Pharma

Désormais cotée sur la bourse australienne, la société est spécialisée dans la commercialisation des produits pharmaceutiques de marque et génériques.

Dans les années 2010, elle a procédé à une croissance externe importante rachetant à tour de bras l'activité générique de Metrics et Libertas, le portefeuille américain des produits de Teva et Allergan ou encore l'activité produits dermatologiques en mousse de GSK.

L'acquisition de Metrics lui a, par ailleurs, permis de mettre la main sur le site industriel de Greenville, en Caroline du Nord.

Désormais parmi ses blockbusters, on compte l'Astrix (traitement des maladies cardio-vasculaires), le Doryx (utilisé pour l'acné, dans le cas de certaines infections bactériennes et comme protection contre le paludisme) ou le Kadian/Kapanol, une substance à base de morphine pour les douleurs chroniques.

Aux États-Unis, Mayne Pharma est considéré comme le numéro deux des contraceptifs oraux.

©Document Mayne Pharma

 

50% de la capitalisation de Mithra

844 millions
dollars
La capitalisation boursière de Mayne Pharma s'établit à 844 millions de dollars australiens (plus de 522 millions d'euros). Celle de Mithra s'élève à près du double (1,1 milliard d'euros).

Pour son exercice décalé 2019, la société fait état d'un revenu de 525 millions de dollars pour une perte nette reportée de 281 millions de dollars.

La société affiche toutefois un endettement de 280 millions de dollars. La capitalisation boursière de Mayne Pharma s'établit à 844 millions de dollars australiens (plus de 522 millions d'euros). Celle de Mithra représente quasi le double (1,1 milliard d'euros).

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés