Roche dans le viseur du gendarme belge de la Concurrence

©Photo News

L'Autorité belge de la concurrence a procédé ce mardi à des perquisitions auprès d'entreprises pharmaceutiques suspectées d'avoir empêché l'entrée sur le marché de médicaments biosimilaires concurrents de médicaments existants.

L'auditorat de l'Autorité belge de la concurrence (ABC) enquête sur plusieurs entreprises pharmaceutiques en Belgique. Elles sont "suspectées d'avoir mis en oeuvre des pratiques restrictives de concurrence visant à limiter, à retarder, voire à empêcher l'entrée sur le marché ou l'expansion de médicaments biosimilaires concurrents de médicaments existants", indique l'ABC par voie de communiqué. 

Les médicaments biosimilaires contiennent la même substance active et ont le même effet thérapeutique que les médicaments de marque

Lorsque le brevet d’un médicament biologique arrive à son terme, d’autres entreprises pharmaceutiques peuvent mettre leur version du traitement sur le marché. C'est le cas pour les médicaments génériques. Dans le cas des médicaments biologiques qui sont produits avec des substances actives élaborées à partir de cellules vivantes, il n’est pas possible d’en fabriquer des copies conformes. Voilà pourquoi on parle de médicament biosimilaire

Roche visée par l'enquête

Les pratiques anticoncurrentielles suspectées par l'ABC peuvent viser à limiter, à retarder voire à empêcher l'entrée sur le marché ou l'expansion de médicaments biosimilaires concurrents de médicaments existants. "Les médicaments biosimilaires ont un effet équivalent aux médicaments biologiques brevetés mais ont souvent du mal à trouver leur place sur le marché", selon l'auditorat pour qui "les hôpitaux continueraient notamment à privilégier le produit original."

L'ABC précise aussi que "le fait de conduire de telles perquisitions ne préjuge en rien de l'issue de l'enquête elle-même".  

Mardi soir, la société Roche a publié un communiqué confirmant faire l'objet d'une enquête ouverte par l'Autorité belge de la concurrence. Le groupe pharma assure collaborer en toute transparence avec les agences gouvernementales. Le communiqué de l'entreprise suisse précise que "durant l'enquête l'entreprise Roche reste pleinement opérationnelle et poursuit toutes les activités habituelles".  Il n'est pas établi à ce stade quelles sont les autres firmes pharmaceutiques concernées par l'enquête. 


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect