Roche ne livre plus les hôpitaux grecs, mauvais payeurs

Le groupe pharmaceutique suisse Roche ne livre plus ses médicaments aux hôpitaux grecs, car ils n'ont pas payé leurs factures, a-t-on appris dimanche auprès du groupe.

"Il y a des hôpitaux qui n'ont pas payé leurs factures depuis 3 ou 4 ans", a déclaré le directeur général Severin Schwan, cité par un porte-parole.

"On en arrive à un point, où on ne peut plus faire des affaires normalement", a-t-il ajouté.

Roche a cessé d'approvisionner certains hôpitaux cette année. Selon le porte-parole de Roche, l'arrêt des livraisons a commencé cet été.

Selon M. Schwan, les hôpitaux publics grecs "ont l'habitude de ne pas payer l'industrie pharmaceutique", contrairements aux pharmacies.

"Certains hôpitaux ont repris leurs paiements, depuis que Roche a cessé de livrer, car ils ont compris que leurs réputation vis à vis des patients est en jeu", a ajouté M. Schwan.

Roche a parallèlement augmenté ses livraisons aux pharmacies, qui payent leurs factures plus régulièrement, a ajouté M. Schwan.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés