Publicité
Publicité

Sanofi mise plus que jamais sur l'ARN messager

Paul Hudson, CEO de Sanofi, veut développer des vaccins axés sur la technologie de l'ARN messager. ©REUTERS

Sanofi annonce le rachat pour quelque 2,7 milliards d'euros du spécialiste américain de l'ARN messager, Translate Bio.

"Notre objectif est de libérer le potentiel de l'ARN messager dans d'autres domaines stratégiques, comme l'immunologie, l'oncologie..." Paul Hudson, directeur général de Sanofi , avait déjà annoncé un vaste programme d'investissements dans l'ARN messager – deux milliards d'euros d'ici à 2025 – avec notamment la création d'un centre de recherche spécialisé.

3,2
milliards de dollars
Sanofi se porte acquéreur pour quelque 3,2 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) de la totalité des actions de l'américain Translate Bio.

Aujourd'hui, il passe la seconde vitesse et annonce se porter acquéreur pour quelque 3,2 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) de la totalité des actions de l'américain Translate Bio, spécialiste de l'ARN messager.

Sanofi travaille déjà avec Translate Bio pour développer un vaccin à ARN messager contre le Covid-19. Mais les promesses de cette technologie dépassent de loin le seul coronavirus.

Tirer profit

Le français entend ainsi développer plusieurs vaccins, ciblés sur les maladies infectieuses, mais reste discret sur ses ambitions exactes. Il a, toutefois, d'ores et déjà lancé de premiers essais avec Translate Bio pour un vaccin contre la grippe saisonnière, une annonce faite en juin.

Sanofi ne mise pas que sur l'ARN messager contre le Covid-19. Il développe un autre vaccin avec le britannique GSK, basé sur la technologie de la protéine recombinante.

Par ailleurs, Sanofi ne mise pas que sur l'ARN messager contre le Covid-19. Il développe un autre vaccin avec le britannique GSK, basé sur la technologie de la protéine recombinante, et celui-ci est à un stade plus avancé malgré plusieurs mois de retard, avec une mise sur le marché prévue pour décembre.

Rappelons qu'en mars dernier, Sanofi avait annoncé le rachat de la société de biotechnologie Kiadis Pharma pour 308 millions d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés