Trois nouveaux marchés pour Cefaly

©rv

La medtech liégeoise a annoncé le lancement de son dispositif contre la migraine dans trois nouveaux pays: l'Argentine, l'Autriche et Bahreïn.

La PME liégeoise Cefaly Technology a annoncé mercredi le lancement de son dispositif contre la migraine dans trois nouveaux pays: l'Argentine, l'Autriche et Bahreïn.

Le diadème de la medtech, installée depuis octobre 2017 dans son nouveau siège du parc scientifique du Sart-Tilman (Seraing), permet de traiter les migraines sévères par neurostimulation crânienne externe. Il rencontre un succès croissant à l'exportation.

L’annonce a été faite en présence d’une délégation de 20 attachés économiques et commerciaux de l’Awex, en poste dans une vingtaine de pays et venus découvrir l’évolution de l’entreprise. 

Concernant l’Argentine, le contrat de distribution de près d’un million d’euros sur trois ans avec la société argentine Felsan avait été signé il y a un peu plus d’un an. Mais le début de la distribution a pris un certain temps, dans l'attente de son enregistrement et de l’obtention de son autorisation de mise sur le marché dans le pays. Felsan est une société leader dans les réactifs in vitro pour les diagnostics en immunohématologie et endocrinologie.

Au Royaume de Bahreïn, l’entreprise Gulf Markets International (GMI) a confirmé son intérêt commercial pour le dispositif mis au point à Liège. Le contrat conclu avec GMI porte sur quelque 200.000 euros. GMI est une société leader présentant plus de 40 ans d’expérience dans la distribution et la commercialisation de dispositifs de pointe, notamment en neurologie, dans les pays du Golfe. Selon Cefaly, le marché y est très concentré, mais présente un potentiel de croissance important, d’autant que la technologie européenne y est très recherchée.

Enfin, la société autrichienne Neucomed, active en neurologie, vient de signer avec la société liégeoise un contrat de commercialisation de près d’un demi-million. Neucomed est une jeune société autrichienne qui fait partie du TEST-FUCHS Group, un groupe très actif, fort de 500 employés et qui a souhaité créer une filiale dans le but de développer et de commercialiser des dispositifs médicaux dans des domaines neurologique, respiratoire et cardiaque. "L’Autriche est un grand marché européen où nous étions peu présents. A fort potentiel de croissance lui aussi, il présente en outre l’avantage de pouvoir y accéder au remboursement de manière plus rapide. Une procédure y est d’ailleurs introduite auprès des autorités compétentes", a commenté Pierre Rigaux, le CEO de Cefaly.

" L’Autriche est un grand marché européen où nous étions peu présents."
Pierre Rigaux
CEO de Cefaly

Les résultats de la PME liégeoise traduisent une augmentation des ventes. Cefaly a confirmé en effet une augmentation de 55% de son chiffre d’affaires par rapport au premier semestre 2017. Celui-ci était de 6,22 millions en 2017, contre 5 millions en 2016.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés