UCB lent au démarrage

© Julien Warnand ©BELGA

L'entreprise pharmaceutique UCB admet un "démarrage lent" de ses ventes. Ses trois nouveaux produits phares Cimzia, Vimpat et Neupro ont réalisé des ventes un peu supérieure par rapport à l'an dernier, mais en deçà des attentes. UCB conserve toutefois ses perspectives de croissance pour cette année.

Les produits Cimzia, Vimpat et Neupro (CVN) cotés ensemble ont permis de réaliser des ventes de 247 millions d'euros lors de ce premier trimestre, 24% de plus qu'au cours des trois premiers mois de l'année dernière, soit 23% après effets de change. Il s'agit donc bien d'une croissance à deux chiffres, mais elle est moindre que prévue. L'analyste Jan De Kerpel de KBC Securities s'attendait à un chiffre d'affaires de 290 millions d'euros (+45%), et à une croissance d'au moins 40% pour l'ensemble des trois produits.

Cimzia contre la polyarthrite rhumatoïde et la maladie de Crohn, a réalisé une hausse de 25% de ses ventes, à 122 millions d'euros. Les ventes réalisées ont été plus fortes en Europe qu'aux États-Unis.

Les ventes du médicament Vimpat contre l'épilepsie ont connu une croissance de 15%, à 88 millions d'euros. A l'inverse du Cimzia, ce produit s'est mieux vendu aux Etats-Unis qu'en Europe.

Ensuite, les ventes du médicament Neupro, pour la maladie de Parkinson, ont augmenté de 36% à 36 millions d'euros. Dans ce cas-ci, l'Europe est de loin le marché le plus important.

Pour l'ancien produit phare Keppra (épilepsie), dont le brevet a expiré, une baisse des ventes était attendue. Le Keppra, concurrencé par des médicaments génériques, a connu une baisse de son chiffre d'affaires de 23% durant les trois premiers mois de l'année, à 171 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires total s'élève à 799 millions d'euros au premier trimestre, soit 9 pour cent de moins que pour le même trimestre l'an dernier. Une des raisons invoquée par UCB est la saison des allergies qui a commencé tardivement suite à à l'hiver froid et long que l'on a connu et qui a retardé les ventes des produits spécialisés d'UCB.

UCB maintient ses prévisions

UCB vise un chiffre d'affaires de 3,4 milliards d'euros et un EBITDA récurrent de 680 à 710 millions d'euros pour l'année. Le bénéfice par action se situerait autour de 1,90 à 2,05 euro. Cette perspective n'a pas changé par rapport à février.

UCB mise beaucoup sur Cimzia, encore en phase test. Ce nouveau médicament est indiqué pour l'arthrite psoriasique. Les études menées donnent de bons résultats, ce qui est également le cas de Vimpat. En outre, en décembre 2012, Neupro a été approuvé au Japon.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés