UCB va déménager son centre de R&D britannique de Slough à Windlesham

UCB possède trois centres de R&D: Braine l'Alleud, Slough et Boston. ©UCB

UCB a acquis l'ancien site de recherche d'Eli Lilly à Windlesham, en Angleterre. Les 650 emplois du campus de Slough (hérité de la reprise de Celltech) y seront transférés.

UCB va déménager son centre de recherche et de développement de Slough, situé à l'ouest de Londres, à Windlesham, un peu plus au sud.

UCB a signé, en effet, un accord pour acquérir un nouveau campus pour ses opérations au Royaume-Uni. Il s'agit d'un site de 19 hectares acquis auprès d'Eli Lilly. Les installations seront modernisées avant le déménagement.

Le site britannique est devenu un des trois centres stratégiques de R&D d’UCB.

Rester malgré le Brexit

UCB avait annoncé, il y a plus de deux ans, vouloir maintenir ses investissements en Grande-Bretagne à hauteur d'un milliard de livres sterling sur 5 ans, en dépit des incertitudes liées au Brexit. Il s'agissait, notamment, de moderniser le centre de R&D de Slough, hérité de la reprise, en 2004, de Celltech. 

650
emplois
Cet investissement pérennise les 650 postes actuellement occupés à Slough.

Le site britannique est devenu un des trois centres stratégiques de R&D d’UCB, les deux autres étant celui de Braine-l’Alleud, où s’effectue également une partie de la production, ainsi que celui, plus modeste, de la région de Boston, aux États-Unis.

C’est à Slough qu’ont été conçus le Cimzia, l'Evenity et le bimekizumab. Le bail de location de l’immeuble arrivait à échéance et il s’agissait, pour UCB, de trouver un nouveau site mieux adapté à ses besoins. Cet investissement pérennise les 650 postes occupés à Slough.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés