Un CEO suédois pour la spin-off de l'UCLouvain A-Mansia

A-Mansia a été créée grâce aux travaux du professeur Patrice Cani, de l'UCLouvain. ©Photo News

Le suédois Michael Oredsson a été nommé à la tête de la biotech A-Mansia. Il succède à Jean-Christophe Malrieu, qui était CEO depuis sa création.

Le suédois Michael Oredsson a été nommé nouveau PDG de la société wallonne de biotechnologie A-Mansia. Il succède à Jean-Christophe Malrieu, qui était à la tête de la société depuis sa création en 2016.

A-Mansia développe une nouvelle génération de produits de santé basés sur la science du microbiote, ciblant le diabète de type II et l’obésité grâce à la bactérie commensale, Akkermansia muciniphila. C'est une spin-off de l'UCLouvain: elle a été créée grâce aux travaux scientifiques des Professeurs Willem de Vos, de l’Université de Wageningen aux Pays-Bas, et Patrice Cani, de l’UCLouvain.

18
millions d'euros
La société a levé 18 millions d’euros de financement en série A.

La société a levé 18 millions d’euros de financement en série A, mené par Seventure Partners en partenariat avec Innovation Industries, le Fonds Vives II (UCLouvain), la SRIW et Pierre Drion. Seventure Partners est un fonds d’investissement français, spécialisé dans le domaine du microbiote. A-Mansia bénéficie en outre d'un important financement non dilutif octroyé par le gouvernement wallon.

Michael Oredsson aura pour mission de guider la société dans le lancement imminent de sa phase commerciale. Avant de rejoindre A-Mansia, il occupait les postes de CEO de Probi (probiotiques) et de la biotech BioInvent, toutes deux cotées en bourse au Stockholm Nasdaq. Originaire de Suède, il a débuté son parcours chez Nestlé, Coca-Cola et Mars et travaillé à l’international tout au long de sa carrière. Il a également occupé les fonctions de président dans trois biotechs.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés