Un conseil d'entreprise extraordinaire chez GSK en Belgique

©document GSK

Depuis des mois, des rumeurs de réorganisation circulent chez le plus gros employeur privé de Wallonie. Un conseil d'entreprise extraordinaire se tient en ce moment.

Un conseil d’entreprise extraordinaire va se tenir ce mercredi à 13h chez GSK (GlaxoSmithKline) Vaccines, le plus gros employeur privé de Wallonie, qui compte environ 9.000 personnes à Wavre et à Rixensart. De source syndicale, on redoute l'annonce d'une importante vague de licenciements dans le groupe, avec un gros impact pour la Belgique.

Depuis des mois, l'inquiétude est grande sur les sites belges du géant pharmaceutique britannique. Le mutisme complet de la direction, et en particulier du patron de GSK Vaccines Roger Connor, alimente les rumeurs alarmistes. Des sources internes font état d'un enchaînement de réorganisations à petite échelle opérées dans différents départements. 

De source syndicale, on redoute l'annonce d'une importante vague de licenciements.

Les travailleurs attendent en tous cas une annonce officielle quant à une réorganisation de l'entreprise pour s'adapter aux évolutions du marché et recentrer l'activité sur certains produits ou certains secteurs de recherche. Mais comme il s'agit d'une réorganisation au niveau européen, l'impact réel en Belgique est impossible à évaluer.

Un autre élément d'inquiétude est la mutation régulière du secteur pharmaceutique mondial, marqué par de grandes opérations de rachats et de regroupements. GSK n'y a pas échappé puisque l'entreprise britannique a repris en 2015 les activités vaccins de Novartis, dans le cadre d’un vaste échange d’actifs entre GSK et son homologue suisse. Le laboratoire britannique a également créé une coentreprise de médicaments sans ordonnance (OTC) et de parapharmacie avec l'Américain Pfizer. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés