Un deal majeur avec Sanofi booste Kiadis

Fort de l'aval de la FDA sur son Sarclisa, Sanofi reçoit l'exclusivité sur la thérapie cellulaire K-NK004 de Kiadis en échange de versements d'étape et de royalties. ©REUTERS

La biotech Kiadis scelle un partenariat avec Sanofi, qui reçoit ainsi une licence exclusive sur la thérapie de cellules "tueuses naturelles" pour combattre les cancers et les maladies infectieuses. L'action Kiadis a ouvert en hausse de 54%.

Kiadis s'allie à Sanofi pour poursuivre la recherche, développer et commercialiser sa thérapie cellulaire K-NK004 (une thérapie à base de cellules tueuses naturelles et d'anticorps pour combattre cancers et maladies infectieuses.). Vers 9h40, l'action Kiadis a ouvert en hausse de 54%.

Une enveloppe d'au moins 857 millions

Sanofi reçoit ainsi l'exclusivité pour utiliser la plateforme K-NK de Kiadis pour deux programmes pré-cliniques, lit-on dans un communiqué

857,5
millions €
Sanofi versera à Kiadis une avance de 17,5 millions d'euros et peut encore lever jusqu'à 857,5 millions sous forme de paiements d'étape.

En échange, Sanofi, qui vient d'obtenir l'aval de la FDA pour son Sarclisa (traitement du myélome), versera à Kiadis une avance de 17,5 millions d'euros et jusqu'à 857,5 millions d'euros sous forme de paiements d'étape une fois les essais précliniques et cliniques effectués et les milestones régulatoires et commerciaux atteints.
Kiadis recevra aussi des royalties sur un montant à "deux chiffres" et basées les ventes.

Les détails du deal

Selon l'accord, Sanofi supportera ainsi tous les coûts liés aux activités de recherche et développement, de production, de procédures réglementaires et du lancement commercial associés aux programmes K-NK sous licence.
Kiadis conserve toutefois les droits exclusifs et sélectionnera des donneurs universels pour Sanofi; donneurs qui seront payés par Sanofi.

Kiadis conserve toutefois les droits exclusifs.


Kiadis précise toutefois que cet accord ne vise nullement les droits sur le K-NK002 (thérapie d'appoint pour les patients atteints du cancer du sang et subissant une greffe de cellules souches hématopoïétiques), le K-NK003 (traitement de la leucémie myéloïde aiguë) et d'autres programmes actuels ou à venir de la biotech.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés