Un nouveau venu dans les fonds capital-risque pour les biotechs

©Felix Kalkman

Newton Biocapital, nouvelle société belge de venture capital, sera créée d'ici quelques semaines. Elle espère lever entre 150 et 200 millions d’euros pour créer les entreprises biotechnologiques du futur et compte bien surfer sur les 'success stories' du pays.

Encouragé par la vente réussie d’Ogeda, le premier "unicorne" wallon (une start-up valorisée à plus d'un milliard de dollars, NDLR) dans le secteur des biotechs, Newton Biocapital, nouvelle société belge de venture capital, sera créée dans le courant du mois d'avril.

Son objectif: "aider des PME belges prometteuses à devenir des acteurs mondiaux" explique la société qui entend ainsi anticiper "une troisième vague de champions belges dans le secteur de la biotechnologie".

10 à 15 participations en vue

Newton Biocapital a reçu les engagements d’investisseurs institutionnels importants pour participer à son fonds de capital-risque, avant même la clôture. Disposant d’un plan précis pour lever entre 150 et 200 millions d’euros dans les 18 mois à venir, la société veut constituer un portefeuille de 10 à 15 participations dans des entreprises du secteur biotechnologique. Elle entend jouer un rôle à la fois en tant qu’investisseur ‘lead’ ou ‘co-lead’.

Les profils recherchés sont des projets en phase précoce et des entreprises en phase plus avancée qui ont été sous-évaluées ou négligées. L'accent sera mis sur les biotechs qui se concentrent sur la prévention et le traitement des maladies chroniques. Par la suite, cette approche pourra s’appliquer à de jeunes entreprises prometteuses en France, aux Pays-Bas et en Allemagne.

Un premier investissements sera annoncé d'ici le mois de juillet.

Qui est aux manettes?

Newton Biocapital dispose déjà d’engagements pour des dizaines de millions d’euros en actions de la part de Belfius Insurance, de la Société Fédérale de Participations et d’Investissement (SFPI, Belgique) et de Sambrinvest (la société de participation wallonne).

Dans la phase présente, le fonds sera dirigé par Alain Parthoens et Els Hubloux, qui mettent également "leur peau en jeu". En tant que partenaire de Vesalius Biocapital, Alain Parthoens a été l’investisseur principal dans Ogeda, entreprise pour laquelle il a levé plus de 30 millions d’euros en actions au bout de deux tours de financement. L'homme connaît bien le secteur puisqu'il a joué un rôle clé dans le développement commercial de Promethera Biosciences.

Newton Biocapital a pu s’attirer plusieurs administrateurs renommés, comme Ajit Shetty, l'ancien patron de Janssen Pharmaceutica.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés