Un pas dans la bonne direction pour la pilule de Mithra

Mithra espère lancer, l'an prochain, la commercialisation de sa pilule Estelle en Europe et aux Etats-Unis. ©RV DOC

L'Agence européenne du médicament a qualifié l'Estetrol, l'hormone à la base de la pilule contraceptive Estelle, de "nouvelle substance active".

Une nouvelle positive pour Mithra dans le long parcours qui devrait conduire sa pilule contraceptive Estelle sur le marché européen l’an prochain.

A l’issue de la deuxième phase d’évaluation, l’Agence européenne du médicament qui examine ce dossier a qualifié l’Estetrol monohydrate (E4) à la base de cette pilule de "nouvelle substance active". L'Estetrol est une hormone naturelle sécrétée par le fœtus humain pendant la grossesse et que Mithra est parvenu à reproduire.

"Les innombrables applications potentielles de l’Estetrol dans le domaine de la santé sont au cœur des recherches menées depuis près de 20 ans par Mithra", rappelle la biopharma liégeoise. Outre l’Estelle, elle teste actuellement en phase III, le Donesta, un traitement hormonal des symptômes vasomoteurs de la ménopause.

135 millions €
En septembre, Mithra précisait disposer de financements à hauteur de 135 millions d'euros.

Aspect innovant

Cette annonce est une bonne nouvelle pour Mithra estime Loïc De Smet de Kepler Cheuvreux car elle démontre officiellement l’aspect innovant de l’Estetrol et confirme que l’Agence européenne du médicament fait des progrès dans l’examen du dossier. Mais, temporise-t-il, elle ne constitue pas une avancée majeure et ne conduit donc pas à une modification de la valorisation. Son objectif de cours reste donc à 34 euros avec un conseil d’achat. Il rappelle qu’une décision sur une approbation potentielle en Europe est toujours attendue pour le premier semestre de 2021.

Ce matin, cette décision de l'Agence a été accueillie chaleureusement par le marché, le titre s’adjugeant 5% à 20,8 euros. Mais ce cours reste encore bien loin du target de 33,8 euros tiré de la moyenne des brokers qui suivent la valeur. Il représente un potentiel de hausse de 62%.

Lancement en 2021

"Cette annonce est une bonne nouvelle pour Mithra car elle démontre officiellement l’aspect innovant de l’Estetrol."
Loïc De Smet
Analyse chez Kepler Cheuvreux

Rappelons que Mithra espère également lancer l’Estelle aux Etats-Unis l’an prochain. Une décision de la FDA est là aussi attendue dans les six premiers mois de l’an prochain. Pour, entre autres, financer la mise sur le marché de cette pilule qui sera vendue sous le nom de Nextstellis, Mithra disposait au mois de septembre de financements à hauteur de 135 millions d’euros.

Au début du mois, le société dirigée par François Fornieri a annoncé une importante refonte de son conseil d’administration destinée à soutenir les orientations prises en matière opérationnelle et sur le plan de la commercialisation de ses produits.

Marc Coucke quittera ainsi la présidence du conseil et sera remplacé par Ajit Shetty, ancien président de Janssen Pharmaceutica, filiale de Johnson & Johnson. Une assemblée générale extraordinaire doit encore valider cette recomposition.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés