Un vaccin anti-Covid stoppé en Australie suite à un faux dépistage de VIH

©PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP

Bien que ce vaccin se soit révélé prometteur et qu'il n'y ait aucun risque de transmettre le VIH, son développement a été abandonné pour une question de confiance.

La mise au point d'un vaccin contre le Covid-19 en Australie a été abandonnée ce vendredi, car des essais cliniques avaient produit un résultat faussement positif de VIH parmi des participants aux tests, a annoncé le gouvernement à Sydney.

"Le vaccin de l'Université du Queensland ne pourra pas continuer (son processus), sur la base des avis scientifiques, et il ne fera plus partie du plan de vaccination de l'Australie."
Scott Morrison
Premier ministre australien

Bien que ce vaccin se soit révélé prometteur pour contrer le nouveau coronavirus et qu'il n'y ait aucun risque de transmettre le VIH (le virus responsable du sida, NDLR) en l'administrant, son développement a été abandonné par crainte de miner la confiance de la population dans les vaccins, a déclaré le secrétaire du ministère de la Santé, Brendan Murphy.

Ce candidat vaccin, qui était encore en première phase d'essais à l'Université du Queensland, utilisait une faible quantité de protéine du VIH. Deux fragments d'une protéine issue du VIH fournissaient une plus grande stabilité au vaccin. Or, cela a déclenché une réponse d'anticorps qui pourrait interférer avec le dépistage du VIH, a expliqué le ministre de la Santé, Greg Hunt.

Les achats annulés

Le résultat a incité le gouvernement à annuler le projet d'achat de millions de doses du vaccin candidat et à renforcer plutôt les commandes de vaccins d'AstraZeneca et de Novax, a déclaré le Premier ministre Scott Morrison.

28.000
cas
L'Australie a enregistré 28.000 cas de Covid-19 pour une population de 25 millions d'habitants.

"Le vaccin de l'Université du Queensland ne pourra pas continuer (son processus), sur la base des avis scientifiques, et il ne fera plus partie du plan de vaccination de l'Australie", a déclaré M. Morrison. "Il aurait probablement très bien fonctionné comme un vaccin, mais nous ne pouvons pas avoir de problèmes de confiance", a relevé M. Murphy.

Le professeur Paul Young, de l'Université du Queensland, a insisté sur le fait que la protéine VIH utilisée dans le vaccin était "totalement inoffensive" et ne présentait aucun risque pour la santé des participants aux essais. Selon le gouvernement, cette annonce ne modifie pas le programme de déploiement d'autres vaccins en mars.

L'Australie a enregistré 28.000 cas de Covid-19 pour une population de 25 millions d'habitants. Environ 900 personnes en sont décédées.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés