Vaccins anti-Covid: l'Union européenne a conclu un accord avec Moderna

©AFP

La Commission européenne a approuvé, ce mardi, un contrat pour l'achat de 160 millions de doses de vaccin anti-Covid auprès de Moderna.

L'Union européenne (UE) a conclu un accord avec la société américaine de biotechnologie Moderna pour la fourniture de 160 millions de doses de son candidat vaccin Covid-19, a déclaré, ce mardi, Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne.

Il s'agit du sixième contrat de ce genre bouclé par l'exécutif européen. Trois candidats vaccins se détachent actuellement en vue d'une autorisation de mise sur le marché: il s'agit, outre celui de Moderna, des vaccins d'AstraZeneca et de BioNTech/Pfizer. "Nous sommes en train de construire l'un des portefeuilles de vaccins les plus complets au monde contre le Covid-19. Des vaccins sûrs et efficaces peuvent nous aider à mettre fin à la pandémie", a commenté l'Allemande. L'accord sera formellement approuvé par l'exécutif de l'UE ce mercredi, a-t-elle ajouté.

Bientôt un septième contrat?

La semaine dernière, Mme Von der Leyen avait déjà laissé entendre que l'Agence européenne des médicaments (EMA) pourrait dans le meilleur des cas donner une approbation conditionnelle pour les premiers vaccins avant la fin de l'année. Elle a aussi évoqué la perspective d'un septième contrat, sans préciser avec quelle firme.

"La transparence est très importante. Les gens ont besoin de connaître les avantages et les risques des vaccins, comme pour tout médicament."
Ursula von der Leyen
Présidente de la Commission européenne

La société de biotechnologie américaine Moderna avait annoncé le 16 novembre dernier que son vaccin était efficace à 94,5%. Elle compte en fabriquer 20 millions de doses d'ici fin décembre. "Une fois que le vaccin aura effectivement prouvé son innocuité et son efficacité, chaque État membre le recevra en même temps, au prorata (de sa population), dans les mêmes conditions", a rappelé Mme Von der Leyen.

Les vaccins réservés par l'UE seront analysés par l'Agence européenne des médicaments (EMA) pour n'être mis sur le marché que s'ils sont sûrs et efficaces. "La transparence est très importante. Les gens ont besoin de connaître les avantages et les risques des vaccins, comme pour tout médicament", a ajouté Ursula von der Leyen.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés