Vers un nouveau megadeal dans les biotechs

©REUTERS

Biogen, l'un des principaux groupes mondiaux des biotechnologies, suscite l'intérêt de groupes pharmaceutiques tels que Merck et Allergan en vue d'une éventuelle prise de contrôle.

La société de biotechnologies Biogen s'est envolée de 9,37% à 330,11 dollars sur des rumeurs d'acquisition de la part des laboratoires pharmaceutiques Merck (-0,56% à 58,33 dollars) et Allergan (-1,61% à 250,75 dollars). Selon le Wall Street Journal, qui cite des sources proches du dossier, les négociations en sont au stade informel et préliminaire. Le quotidien ajoute aussi qu'elles pourraient ne pas déboucher sur un accord, notamment parce que Biogen ne semble pas être intéressé.

Biogen et Merck n'étaient pas immédiatement disponibles pour commenter. Le porte-parole d'Allergan Mark Marmur a, quant à lui, expliqué que la société ne commentait pas les rumeurs, ni les spéculations. Hasard du calendrier, ce mardi, le numéro un mondial des médicaments génériques, l'israélien Teva, a finalisé  l'acquisition de la branche génériques d'Allergan, l'un de ses principaux concurrents, pour 40 milliards de dollars, un mégarachat qui doit conforter ses grandes ambitions.

Ces informations sont publiées moins de deux semaines après la publication par Biogen de résultats nettement meilleurs qu'attendu pour le deuxième trimestre et l'annonce du départ de son directeur général, George Scangos, dans les mois à venir, une fois qu'un successeur lui aura été trouvé. Bien que Biogen ait relevé sensiblement ses prévisions de résultats pour l'année entière, le groupe a subi un ralentissement de la croissance de son médicament phare, Tecfidera, pour le traitement de la sclérose en plaques.

Ce ralentissement a incité le groupe à s'engager dans une profonde restructuration visant à réduire ses coûts et à se concentrer sur ses points forts, notamment en neurologie, y compris dans le traitement de la maladie d'Alzheimer.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés