Vous cherchez un ophtalmo ou un dermato en urgence?

©BELGAIMAGE

Comment trouver un praticien en urgence? Une nouvelle application met sur pied un réseau solidaire qui répartit au mieux les différentes offres de rendez-vous.

Trouver un ophtalmo, un dermato ou un dentiste dans l’urgence peut s’avérer parfois extrêmement complexe. Et bien souvent, les nouveaux outils comme les plateformes de réservation médicale en ligne peuvent s’avérer inadéquats à cause de leurs contraintes. Ce qui pousse de nombreux patients à opter pour les urgences, alors que leur cas relève davantage du spécialiste ou du généraliste.

La solution? La création d’un réseau solidaire entre praticiens. C’est ce que propose la nouvelle application collaborative Tooddoc, qui vient d’être lancée à la mi-juin.

Via ce nouvel outil entièrement gratuit, les patients s’enregistrent via leur smartphone et accèdent à une liste de médecins libres proches de chez eux. Le patient choisit le docteur qui répond à ses demandes (heure, endroit de consultation) après avoir complété un questionnaire reprenant les principaux symptômes. Il est même possible de joindre une photo de la lésion. Tout cela reste complètement anonyme.

De leur côté, les praticiens renseignent leurs plages horaires libres pour les prochaines 48 heures. S’il n’y a pas de disponibilité ou si rien ne correspond aux critères des patients, ces derniers ont la possibilité de renseigner leur demande dans une liste d’attente virtuelle.

"L’application se distingue des agendas en ligne que l’on connaît depuis longtemps, parce que le patient va nous donner des indications sur ses différents symptômes", explique Laurent Coppens, dentiste et cofondateur de Tooddoc avec Julien Galand. "Cela va permettre au praticien d’avoir un prédiagnostic. Il va pouvoir s’organiser et prévoir son temps de travail. En dentisterie, une photo de la dent cassée, cela peut être très intéressant, poursuit Laurent Coppens. La deuxième grande différence, c’est la création d’une cohésion et la mise en commun des disponibilités. D’où le parallèle avec BlaBlaCar: j’ai de la place, je la propose. Enfin, troisième nouveauté: la liste d’attente."

Le projet a été ouvert dans un premier temps aux dentistes. Quelque 160 cabinets à travers Bruxelles et la Wallonie sont déjà membres de la communauté Tooddoc. L’étape suivante, ce sera les généralistes, puis ensuite les spécialistes. Et une extension éventuelle en Flandre. Le projet a reçu le soutien de l’association des pharmaciens de Belgique, de la Mutualité chrétienne, de Partenamut, ainsi que de l’association francophone des dentistes (SMD).

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés