Publicité

Offre géante de Mylan sur Perrigo, l'acquéreur d'Omega Pharma

Omega Pharma, la société dirigée par Marc Coucke, pourrait changer de propriétaire ©Photo News

Le laboratoire américain Mylan propose de racheter le groupe Perrigo, propriétaire du Belge Omega Pharma, pour 28,9 milliards de dollars. Marc Coucke, le patron d'Omega Pharma, voit se profiler une nouvelle plus-value de taille.

La fièvre acheteuse prolonge la valse des milliards dans le monde de la pharmacie. Le deal Perrigo-Omega Pharma à peine bouclé - annoncé fin 2014, il a été finalisé le 30 mars pour 3,6 milliards d'euros, dont 1,1 milliard de dettes -, voilà que le géant américain Mylan, spécialisé dans les médicaments génériques, surprend tout le monde en déposant une offre de rachat du groupe américano-irlandais.

Mylan ne regarde pas à la dépense. Son offre de rachat non sollicitée  valorise Perrigo à 28,9 milliards de dollars (26,7 milliards d'euros). Mylan propose en effet 205 dollars par action Perrigo, payables en numéraire et en titres, soit une prime de 24,5 % sur le cours de clôture de mardi. De quoi faire miroiter la perspective d'une nouvelle plus-value substantielle pour Marc Coucke, le patron d'Omega Pharma, qui possède 3,67 % du capital de Perrigo. Une participation qui est donc valorisée à un peu plus d'un milliard de dollars.

Et la seule envolée du cours de Perrigo laisse miroiter la possibilité de voir Marc Coucke clôturer la journée plus riche de 200 millions d'euros. A la Bourse de New York, les titres Mylan et Perrigo ont en effet réagi de manière spectaculaire, enregistrant une croissance à deux chiffres.

Dans une lettre transmise lundi au CEO de Perrigo Joe Papa, le président de Mylan, Robert Coury, insiste sur les complémentarités géographiques et de produits et les possibilités de synergies qu'offrent deux groupes qui partagent en outre "une culture et des valeurs" communes. Le rachat de Perrigo s'inscrit dans un contexte de consolidation du secteur pharmaceutique. Mylan avait du reste déjà dépensé l'an dernier 5,3 milliards de dollars pour mettre la main sur les laboratoires non-américains d'Abbott.

Visiblement, l'acquisition d'Omega Pharma a dopé l'intérêt de Mylan pour Perrigo. Dans sa lettre, Robert Coury fait savoir explicitement qu'il voit l'équipe de direction d'Omega Pharma jouer un "rôle important" dans la future entreprise fusionnée.

L'opération pourrait créer un nouveau groupe réalisant un chiffre d'affaires proforma d'environ 15,3 milliards de dollars, précise Mylan dans un communiqué.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés